Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

mardi 31 mai 2011

USA
L'État Policier n'est pas pour bientôt…
Il est arrivé

8 commentaires:

rwatuny a dit…

Ça me fait mal au coeur !

Il n'y aura pas assez de lampadaires...

É. a dit…

Et pourtant, ça manque pas !

Zed a dit…

J'ai un accès de Rage Against The Machine...

« Killing in the name » of « Freedom » is a massive ritual « Bombtrack » lie : a « Fistful of steel » right on our minds.

Seem's like peace is « Settle for nothing » until we « Take the power back ». Ignorance is just like a « Bullet in the head » when you don't « Know your ennemy » !

So sick of deny, the « Township rebellion » gonna rise, please now just « Wake up » guys !

Yvan a dit…

A badge and a gun,or a stick
and a pair of handcuffs.

I'm sure they have a hard on
when they put their knee on
some innocent heads.
Fuck.

Jean-François Thibaud a dit…

Une des vidéos le plus heavy que j'ai jamais vu du point de vue de la disproportion entre la gravité de l'offense et la brutalité de l'intervention.

C'est l'impunité totale.

Anonyme a dit…

J'vois pas où est le problème, ils ont même pas empêché le type de filmer la scène. C'est évident qu'on a affaire à un pays qui défend le droit à la liberté.

Et puis c'est quoi l'idée de se peloter en public là ou les puritains font loi...

;o)

Mel C.

É. a dit…

Ouais, on oublie souvent l'importance de la liberté des forces de l'Ordre. Les flics doivent se sentir libre de casser la gueule à qui bon leur semble, sans quoi, ben, c'est pas une vraie société civilisée.

Guillaume a dit…

C'est dégueulasse.

Ça me fait songer spontanément à cette histoire, qui est moins grave, mais très loufoque et très fuckée :

http://blogues.cyberpresse.ca/lagace/2009/05/18/bravo-a-la-police-de-laval-vraiment-bravo-2/

Pour citer Boris Vian : « On ne connaît la loi que lorsque les gens l'enfreignent. »