Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

mardi 3 mai 2011

La US Navy possède une arme à voyager dans le temps


Récapitulons.

Une équipe de supersoldats est emmenée par hélicoptère pour assassiner Oussama Ben Laden, qui se terre dans la ville d'Abbottabad. Ils sont entendus par des témoins vers 1h du matin.

Là, Ben Laden est jugé en présence d'un avocat abattu froidement d'une balle dans la tête, en compagnie de son fils et d'une de ses copines, après que des scientifiques aient procédé à un test d'ADN (c'est facile à faire au cours d'une opération commando, il suffit de tirer de la mitraillette d'une main tout en prélevant un bout de peau de l'autre en effectuant des roulades de ci de là pour éviter les tirs imprécis des méchants. Ensuite, il faut comparer les résultats de l'analyse des tissus avec un échantillon obtenu… euh… enfin, un échantillon typique d'ADN de malfaiteur, inclut dans le kit). C'est OK que les autres occupants de la maison soient pulvérisés, car se sont tous des méchants (quand on les voit dans le film, il y a une musique qui fait bvvrrrr). Bon. Tout le monde remonte dans l'hélico qui reste (l'autre était tombé en panne sur les entrefaites) et zou ! Direction le plus proche porte-avion (le USS Carl Vinson), où une cérémonie vachement cool en accord avec les rites d'enterrement (dans l'eau) des terroristes sera pratiquée à 5h.

Bon, le truc avec les porte-avions, c'est évidemment qu'ils ont une sacrée tendance à se tenir dans l'eau. Et par là-bas, enfin, la mer Caspienne étant ce qu'elle est, enfin… Bref, le tirant d'eau le plus proche qui se puisse imaginer se trouverait à quelque distance de Karachi. Soyons généreux, on va dire que le porte-avion est dans le port de Karachi. Ça fait à peu près 1491 km, si on se fie à GoogleMaps. Le commando prendra donc cinq heures à la vitesse maximale du MH-60 Nighthawk (270 km/h) pour se poser en sureté sur son porte-avion. Cependant, comme le rayon d'action maximal à vitesse de croisière du Nighthawk est de 834 km, il faut ajouter au voyage une petite pause refuel. En fait, si on veut vraiment réfléchir, là, les appareils ont nécessairement été forcés de se poser pour faire le plein de bon pétrole tout frais pas moins de quatre fois (2982 km en tout, divisé par 800 km de rayon d'action).

Donc, l'hélicoptère surchargé quitte Abbottabad vers 1h30, et vole vers Karachi à 270 km/h, tout en faisant une pause pipi vers Bahawalpur. C'est au cours de ces minutes précieuses que les émissaires états-uniens téléphonent à tous les pays du monde pour leur demander s'il accepteraient qu'on enterre chez eux l'ADN le plus meurtrier de l'histoire (à part quelques exceptions) et se font envoyer chier. En supposant que l'appareil puisse effectuer toute la mission à sa vitesse maximale et que le réapprovisionnement ne dure pas plus de quinze minutes, les héros ne se posent tout de même qu'à 7h15 dans le doux giron d'acier de leur sweet home mothership. Là, on procède à cette fameuse cérémonie qui dure une bonne heure, puis on botte respectueusement la photo truquée du haut du pont et on appelle Barrick Osama pour lui confirmer l'heureux événement. Il est 8h15 et c'est pas tout, ça, il faut encore actionner la machine à bourrer le mou de la race humaine. Qui s'y colle ? Jack Bauer à la rescousse, nommdidgiouu ! Bang ! Bang ! Boum !


Addendum - 12:36

La version 2.0 de la pièce de théâtre parle maintenant de minuit heure locale pour la bagarre (malgré les témoignages pointant vers 1h00) et de 6h00 GMT pour le rituel d'enterrement dans l'eau (si doux et en accord avec la paix et l'amour dans le monde), ce qui situerait la touchante cérémonie aux alentours de 11h00, heure d'Islamabad-very-bad.

Ce n'est pas tout ! Apparemment, la dépouille aurait transité d'abord par l'Afghanistan avant de filer vers la mer d'Oman (oh, man !) dans un véhicule volant non identifié (un VVNI) assez rapide pour arranger l'histoire officielle abracadabrante, mais assez petit pour se poser sur un porte-avion, ce qui n'est pas non plus nécessairement plus simple que de mettre la main sur le vieux vidéo de la CBC où on voyait Herr Harper saluer le portrait du Furher dans une cérémonie aux flambeaux de son vieux gang le Heritage Front.

En plus du test d'ADN instantané pratiqué par un des soldats super-méga compétents du commando (sans doute à l'aide d'une montre-bracelet hyper méga-top secrète semblable à celle employée lors de l'arrestation d'un sosie de Saddam Hussein), on aurait employé un super méga top logiciel de reconnaissance faciale qui aurait confirmé que le cadavre mutilé, défiguré, criblé de balles de mitraillette et trimballé d'un côté l'autre depuis des heures était bel et bien celui du plus-pas-gentil sale type crapule puant ouah-caca de l'histoire de l'humanité depuis Hitler, Darth Vador et Géronimo.

Bref, merci Onc' Sam pour ces précisions. Ne reste plus que la question plutôt floue du tout dernier détail pas clair de cette histoire vachement embrouillée qu'on aimerait voir éclaircie, surtout sur ce petit point secondaire qui ne tarabiscotera que les hobbyistes comme moi, cet infime chicot de préoccupation para-historique qu'on pourrait appeler ainsi, euh : les faits.

9 commentaires:

piedssurterre a dit…

J'attendais ce billet depuis hier !
Comme d'hab, exactement le même ressenti que toi sur le sujet !

Mistral a dit…

Michel Auger ne cesse de répéter depuis avant-hier à Radio-Canada qu'Obama a insisté pour que le bombardement prévu soit modifié en opération de commando, afin d'obtenir des restants de cadavre probants plutôt qu'un amas de décombres. C'est quoi l'idée alors, en effet, de domper la carcasse en mer? Je pige pas.

manouche a dit…

Les informateurs nous prendraient ils pour des billes? -Doivent bien rigoler en nous préparant ces "infos"!!!

Jean-François Thibaud a dit…

Moi j'imagine le gros cave de Normand Lester en train de siroter un gin tonique en s'écoutant parler sur le dur coup porté au réseau Al Quaida.

Il se bidonne ou il se croit ?

rwatuny a dit…

É, si tu ne me faisais pas tant rire, j'en pleurerai...

Yvan a dit…

Un scénariste de série B
ferait mieux que ces sinistres
bouffons.
Z'ont gardé son ADN pour éventuellement le cloner
à leur avantage.
Après tout,c'est leur ancien pote!

Gomeux a dit…

C'est quand même étonnant, avec le nombre d'agents de la CIA sur place en Pakistan-les-Bains, que ça prenne la US Navy pour "faire" la job.
Devaient avoir de meilleur kit pour prélever l'ADN.
Ou alors c'était simplement pour respecter les rites musumanelesques. Tsé, l'eau pis toutes, US Navy.
Entéka.

É. a dit…

En tout cas, s'Ils veulent un type pour relire un peu leurs scénarios de bourrage de mou, je suis disponible d'ici à mon départ. J'exige évidemment trois millions d'Euros par année cash en petites coupures non-consécutives déposées dans un compte en Suisse, euh, non, euh… quelque part.

J'ai deux ans à offrir, après quoi je fais le tour du monde à vélo et y a plus personne qui répond au téléfon.

Mistral a dit…

Stie que t'es cupide!