Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

mercredi 13 avril 2011

APPEL AU MEURTRE
(presque)


Déclaration la plus sinistre du siècle jusqu'à présent :

En expliquant pourquoi il ne chantera pas Imagine. « I've got my own lyrics to this song; might cause a bit of controversy (j'ai mes propres paroles pour cette chanson ; ça pourrait créer une petite controverse) », dit Herr Harper, le va-t-en-guerre de l'Alberta Saoudite, bon copain des conjurés qui ont justement fait assassiner Lennon, Kennedy et Luther King.

Le clip nous le montre qui procède ensuite au massacre du morceau (avec paroles originales commentées) sous les crépitements des flashes avant de se faire célébrer par ses suceurs de gras attitrés comme s'il avait abaissé la marque du 100m ou récité tout Ulysses en finlandais. Si jamais quelqu'un a une heure à perdre (et se plaît en milieu carcéral), y a quand même des pics à glace qui rouillent inutilement dans les armoires.

Les parents des actuels souverains du monde ont organisé de toutes pièces le rapt de la révolution Russe, les deux premières guerres mondiales, la guerre froide, la guerre de Corée, celle du Vietnam et les œuvres complètes des Khmers Rouges. Mais le caniche des Rockefeller, Morgan et Ford se balade avec l'auréole du Nobel de la paix. Boah, après tout, si ce porc de Al Gore peut se faire passer pour un écolo tout en se vautrant dans ses hélicos et ses limousines, si Sarkozy peut bombarder pour des raisons humanitaires quelques mois après avoir organisé des rafles d'inspiration goebbelsiennes, si quelques milliers de manifestants justifient l'occident de renverser des présidents alors que des millions d'opposants dans la rue se font rembarrer d'un bout à l'autre du Nouveau Reich Blanc Chrétien… Après tout… pourquoi pas Harper mein Fuhrer qui joue Imagine.

Trop hâte d'entendre son disque de noël avec le toujours à propos Why can't we be friends. On peut déjà louanger la pertinence de son duo larmoyant en compagnie de l'arrière petit fils du cousin de l'ex du roadie de Bob Marley.

Hey little darling
Don't shed no tear
No woman no cry

9 commentaires:

Misko a dit…

Je suis presque plus surpris par ce type de crétin criminel, mais je vais quand-même aller vomir un peu...

Daniel a dit…

Éric
Tu as perdu l'habitude du Canada... Tu risques d'avoir un petit choc à ton retour et ce choc pourrait commencer dàs ton passage à la douane des Services frontaliers du Canada.

Jean-François Thibaud a dit…

Proposition de direction artistique:

La butte rouge en version paroles revisitées et chantée par Kissinger au piano avec une petite Khmer Rouge à ses côtés

Qui dit mieux ?

É. a dit…

Évidemment, l'Internationale, interprétée en chœur par Zbig, Barrack et David R.

Mais plus judicieux, Sit on my face entonnée par la chorale d'élite des médias occidentaux.

Mais Dan, que veux-tu dire ? Tu es sibyllin en yable, alors que je dois justement rentrer en septembre. Si y a kek chose que je dois savoir, exprime-le-me-le.

Daniel a dit…

Sans blague, la dernière fois que je suis revenu de l'étranger à l'aéroport de Dorval, j'ai été menacé d'emprisonnement par un fonctionnaire du Service de la Douane de l'État canadien. Ici tout ce qui s'appelle sécurité a encore augmenté d'un cran. Et il y a plus que jamais un tas de gens qui votent conservateurs...

Daniel a dit…

Et puis tu vas tomber dans nos turpitudes politiques de façon plus importante que ce n'est le cas actuellement. Car l'internet a beau faire des nous mettre au courant de bien des choses il manque encore des bouts de réalité.

É. a dit…

Mais emprisonné pourquoi, bon sang ? Tu portais la burqa ? Tu chantais Hasta Siempre ? Tu as admis avoir déjà voté pour le RCM ?

Daniel a dit…

Menacé d'emprisonnement parce que je ne me suis pas arrêté à la bonne file. Par la suite quand tu te tiens debout devant l'incivilité, les menaces apparaissent. Bienvenu chez vous monsieur Duval... C'est le "nouvel État" du meilleur des mondes.
Et ça c'est l'État "canadian" à l'oeuvre chez moi. Vivement qu'on se débarrasse de cette chose. L'obession sécuritaire est une maladie qui se répand.

É. a dit…

Ah, oui. Marrant. Déjà, la dernière fois que je suis rentré à Montréal en provenance de Cuba, on m'a criblé de questions et moi je déconnais un peu, tsé. Le type m'a regardé comme s'il venait de me saisir 20 kg d'héroïne :
— Je ne vois pas ce qui a de drôôle, monsieur McComber.
— Votre chien, il est marrant. Faites-le fumer un joint, voyez bien qu'il est en manque !
Il ne se marrait toujours pas.