Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

dimanche 13 mars 2011

À Propos de la dictature

« La dictature est un serpent. Il faut être idiot pour lui écraser le bout de la queue. C’est la meilleure façon de se faire mordre. Non. Il faut viser la tête. »
— Emmi Bonhoeffer, ménagère allemande, femme d'un des conjurés de 1944

5 commentaires:

manouche a dit…

Le serpent il faut le faire sauter d'un seul coup, en entier,sinon, comme le taenia, il se reconstitue avec la moindre miette épargnée...

É. a dit…

Pile-poil, ma chère.
:0)

jp a dit…

une fois avec des copains, quand j'étais gamin, on avait passé un après-midi à faire sauter un serpent avec des pétards, à le découper progressivement en petits morceaux. puis quand on n'avait plus eu de pétards, on l'avait fini à coups de batons. ça avait mis du temps avant que tous les morceaux s'arrêtent complètement de bouger. on était même rentrés plus tards que les autres jours ce soir là, tellement on avait étés fascinés par notre ouvrage.
et moi, j'étais celui qui habitait le plus loin.
et en rentrant, mon père m'avait engueulé, parce que j'avais les mains dégueulasses de sang. pas de sang de serpent, mais du mien. parce que comme je savais que je rentrais à la bourre, j'avais passé plusieurs fois ma main sur la chaine du vélo, pour l'enduire de cambouis, pour faire croire que j'étais rentré en retard parce que j'avais déraillé, mais en même temps, je continuais à rouler. et une fois, j'avais pas encore sorti ma main d'entre le dérailleur et la chaine, que j'avais redonné un coup de pédale par dessus tellement j'avais peur de me faire engueuler en rentrant. et résultat des courses, en plus de me faire engueuler, j'avais eu 2 doigts entaillés bien profond, avec les ongles qui avaient sauté, mais sans fracture.

(je dédie cette histoire à Rainette, une histoire aussi conne qu'elle est authentique, comme celle des oies, ou celle des abeilles.)

Daniel a dit…

La répression de Hitler contre le conjurés du complot de 1944 fût terrible; quelque chose comme 20,000 morts. Ils ont été la conscience de l'Allemagne en ces années terribles.

Yvan a dit…

Le serpent se présente
rarement en entier comme ça,
prêt à se faire cuire.
Ce serait trop facile.
Il faut lui faire face
et lui couper la tête
au prix de plusieurs
sacrifices s'il le faut.

Ce qui inclut même
celui de le mordre,
au risque de sa
propre vie.

Dans ce cas je viserai
toujours la tête.
;)