Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

mercredi 17 novembre 2010

DEHORS !



Faute de lynchage, que le Crachoir ne recommande pas (Le Crachoir™ est anti-violence et pro-Winnie l'ourson), il serait quand même un peu marrant de montrer la porte des oubliettes à ce cancrelat parmi les cancres, à ce mafieux troufion parmi les crapules, à ce petit discutailleur du dimanche parmi les morons de taverne, et surtout, à ce petit caniche de Barrick Gold parmi les suceurs de pompe à essence qui peuplent ce que les affligeants naïfs appellent toujours l'Assemblée Nationale du Québec.

9 commentaires:

rwatuny a dit…

Nous sommes rendus 144946 signataires.

Impressionnant.

Bon, ça prends pas beaucoup d'efforts. Et c'est pas sûr que tout ce beau monde descendrait dans la rue pour appuyer leur signature.

Mais c'est un bon indicateur de la grogne populaire.

Coudon, vieux motard qui jammait !

Daniel a dit…

Tout de même, malgré tout le mal que nous pouvons en penser, il est bien possible que les libéraux soient reportés au pouvoir lors des prochaines élections avec ou sans Charest. L'arithmétique est simple; ils sont pratiquement assurés de 40% du vote en partant. Il y a au départ un bloc solide de 20% d'anglophones et d'allophones (les ethniques comme on dit...) qui votent pour eux. On ajoute à ça des gens de la grande région de Québec (en particulier des beaucerons qui ont élu l'ineffable Maxim Bernier avec une majorité record) des gens âgés, des fédéralistes forcenés et quelques égarés et on en arrive à 40% facilement. C'est pas tout le monde qui sont des adeptes du Crachoir...

Jean-François Thibaud a dit…

Pas juste ça Daniel. Tu oublie l'arme suprême: Québec Solidaire. Quand bien même on aime entendre Khadir sur la place publique, quand bien même il raison sur presque tout, sauf sur euh...la politique internationale et euh... le multi-culturalisme...il ajoute à l'équation, la donnée implacable d'un autre beau 10 %.

Cette frange de la gauche préfère se faire accroire qu'ils ne vivent pas sous le parlementarisme brittanique et préfère ignorer les données que tu viens d'énoncer.Mais je crois bien que tu partages mon opinion là-dessus.

Merci Éric.

J'avoue que je n'avais pas signé tellement je suis découragé. Tellement je suis terrifié par l'alternative encore pire que représente à mes yeux l'hypothétique Force-québec.

Mais voilà, c'est fait.

Les chroniqueurs vont en faire leur gorge chaude.Çca va vendre de la copie..

Daniel a dit…

Système parlementaire britannique oblige; pour battre la base électorale solide des libéraux, il faut que le parti québécois arrive à un minimum de 40% du vote lui-aussi. C'est là que les 4 ou 5% du vote que va chercher Québec-Solidaire essentiellement au PQ rend drôlement service aux libéraux. C'est pourquoi il me semble les pages de La Presse sont si généreusement ouvertes à Québec-Solidaire depuis déjà longtemps.
Rappelons nous aussi que les anglophones, choqués par la loi 22 de Robert Bourassa avaient en parti boudés ce dernier en 1976, ce qui avait permis au PQ de René Lévesques de passer avec tout au plus 41% du vote. Les "anglos" n'ont plus jamais fait la même erreur par la suite.

Jean-François Thibaud a dit…

Intéressant, l'mportance de la protestation anglophone en 76 dont j'avais déjà entendu parler. Mais je ne connais pas bien l'analyse des circonstances qui favorisent le PQ dans élections gagnantes.

Le problème, c'est que la majeure partie de la population francophone ignore cette réalité crue et la majeure partie des immigrants, en particulier Européen encore plus.

J'ai déjà essayé d'expliquer la chose à des doctorants qui ne comprennaient pas la différence.

C'est vraiment décourageant.

Jean-François Thibaud a dit…

La différence entre la proportionelle et le parlementarisme brittanique

É. a dit…

Boaf… un peu de bordel, ça ferait du bien. Puis, si on force l'armée canadienne à nous enfoncer encore une fois leurs crosses dans la bouche, bin ça baissera un peu la pression sur les Afghans, qui honnêtement pourraient devenir les alliés les plus inouïs qu'il se puisse imaginer de la cause souverainiste.

Yvan a dit…

La cause souverainiste?!
Je l'ai enterrée depuis 2006.

rwatuny a dit…

@Jean-François Thibaud,

Parlant de la proportionnelle, une de mes grande déception face au parti québecois, outre leur frilosité politique par rapport à l'indépendance, c'est probablement l'abandon de leur livre blanc sur la mise en place d'un système électoral proportionnel.

Évidemment, dès l'élection suivant la mise en place d'un tel système, ils auraient perdu le pouvoir.

Fallait déclarer l'indépendance dès leur accession au pouvoir en 1976, puis passer aux choses sérieuses...

On peut toujours rêver.

Dans un autre ordre d'idée, je ne croit pas qu'il soit vain de voter pour un tier parti, Québec Solidaire, Parti Vert ou autre. Tous les partis ont commencé par être des tiers partis.

Évidemment, c'est à condition de donner de l'importance à la forme électorale de la démocratie, ce que je ne suis pas certain d'être encore capable de faire.