Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

samedi 21 août 2010

OBAMA TIENT PROMESSE
L'Armée États-Unienne se retire d'Irak, mais…

Le président des États-Unis tient ses promesses ! Il avait promis à l'électorat de sortir l'armée d'Irak, il la transfère en Afghanistan. Il s'était engagé auprès de ses maîtres du Nouvel Ogre Mondial à perpétuer la guerre à tout prix, il y parvient. C'est un vrai miracle, cet homme satisfait tout le monde à la fois. On devrait l'élire président de l'univers et débarquer des troupes sur Proxima du Centaure.

La 4e Brigade de Combat de l'Armée-riche a officiellement quitté l'Irak. Il ne reste plus qu'un piètre reliquat de 50 000 conseillers et assistants, armés jusqu'au dents, mais euh… pour faire la paix, l'amour et donner des bonbons.

13 commentaires:

Yvan a dit…

:)
C'est exactement cela.
Un transfert d'unités.
On se retire d'Iraq
pour se déployer en Afghanistan
et ailleurs...

piedssurterre a dit…

Ouais. J'enrage quand je lis dans les médias qu'on compare Obama à Kennedy !

É. a dit…

Ils l'ont combattu en vain, puis il lui ont éclaté la tête. Après, sous Reagan ils ont discrètement renommé le Cap Kennedy Cap Canaveral. Maintenant, ça y est, la nouvelle grande dictature portera partiellement son nom… Argh ! C'est la fête vomitive.

Accent Grave a dit…

Obama a promis bien des choses, AVANT d'être élu. Nous faisons la même chose, nous votons en fonctions des promesses.

Il n'a pas fait grand chose mais a quand même fait de petites choses et déjà, c'est «trop» pour les américains qui le considèrent comme un sale socialiste, peut-être musulman et peut-être pas vraiment américain! Chose certaine, il n'est pas comme eux et cela n'est pas acceptable à leurs yeux.

Vous attendiez-vous à ce qu'un président américain fasse hara-kiri? Qu'un président américain oublie les aspirations de ses citoyens au profit de ceux des autres pays?

J'aime l'homme pour sa vision personnelle globale, pour son esprit moins fermé que ces prédécesseurs, pour sa culture mais croire qu'il puisse changer fondamentalement des choses dans ce pays qui ne lui sied pas, faudrait être plus que naïf. C'est ce que je disais à ceux qui aplaudissaient à son élection et je passais pour un sale type de droite (ce que je suis, rire). Je ne crois même pas que son élection constitue un pas en avant pour les noirs américains. J'aurais tout de même voté pour lui.

Nous qui ne sommes pas américains éprouvons de la difficulté à accepter que les américains n'aient pas la même vision que nous. Ces gens considèrent que Reagan fut un GRAND président. Plusieurs pensent la même chose de Bush! À mon sens Reagan était un imbécile et Bush était encore pire mais ça ne changera pas l'opinion américaine. De plus, nous savons tous que ce sont pas les présidents, sauf en de rares cas, qui dirigent.

Accent Grave

Daniel a dit…

Accent Grave frappe un grand coup.... Trabsfert de troupes en Afghanistan: que voulez vous, il faut bien aider la femme afghane....

Zed a dit…

Que veux tu dire exactement par aspirations des citoyens Américains ? Stratégie énergétique ? Renflouement des caisses par la guerre ? Lutte anti-terroriste ? Entêtement à préserver l'hégémonie par la voie militaire ? Bien-faits humanistes ?

Que les gens racistes ne puissent lui trouver des qualités, c'est sensé, quoique affligent de connerie dans ce sens, par contre hara-kiri, ça ce serait romanesque, mais seulement après avoir au moins tenté l'éviction de la Fed alors....

Ça me paraît délicat de distinguer une unité de point de vue du peuple Américain, et pis dupés pour dupés je sais vraiment pas quel camp j'aurais préféré, celui ou on a déjà brûlée sa carte d'électeur depuis une paye peut être...

Tu sembles penser qu'il a quand même un certain périmètre d'action, possible, mais n y' a t-il pas aussi dans ce périmètre une part de la démagogie propre au symbole travestit qu'il incarne ?

Enfin... C'est vrai que Bush était un sacré comique, je comprends que beaucoup l'ai apprécié, Reagan un très bon acteur dans le rôle du président, Obama un merveilleux symbole, tout ça dans l'incarnation de la plus exemplaire démocratie du monde ! C'est pas pour rien qu'ils ont réinventé le cinéma...

Pendant ce temps notre espèce et notre milieu naturel sont poignardés sans relâche un peu partout sur terre pour la gloire de l'impérialisme Américain et du pognon qui va avec, mais continuons donc de trouver qu'Obama à fait des petites choses bien...

É. a dit…

Cher Accent Grave,

Si vous en êtes venu à croire que LES Américains (sic) trouvent que Reagan a été un grand président, c'est qu'il est grand temps que vous câlissiez votre tivi dans les poubelles.

Vous avez été intoxiqué par deux maux parallèles, l'histoire-spectacle, qui fait entrer en scène les guignols pays-personnages (« La Russie mange du poisson, le Ghana se gratte une couille, l'Amérique a un ongle d'orteil incarné — quelles conneries !), mais aussi, bien sûr, la simple fiction-sondage (87% des Lapons préfèrent Markov comme capitaine des Glorieux ; 888% des obèses new-yorkais font confiance à Tide ; 3% du peuple mondial est mécontent de servir d'esclave aux banquiers de Wall Street… blablablabla).

Je crois bien qu'il faut deux ans pour se déprogrammer, une fois l'idiot-visuel mis à la porte de chez soi. Ensuite, il est envisageable de commencer une démarche d'affranchissement.

Jean-François Thibaud a dit…

accent grave, le propre de la modération par les temps qui courent, c'est de rendre acceptable ce qui il n'y a pas si longtemps de l'était pas du tout.

Zed a raison de demander sarcastiquement à Obama qu'il tente au moins de mettre au pas la Fed avant de se faire hara-kiri.Glass Steagal act a duré de 1933 à 1999. Ça empêchait de fusionner la banque commerciale avec la banque d'investissement. C'était mieux que rien.La réforme d'Obama n'a pas rétabliot ce minimum vital et en plus, la conseil d'administartion de Goldman Sachs est aux postes clefs de son administration.

Bush était drôle il est vrai.Mais Geitner était un sacré farceur il y'a deux semaines quand il nous a annoncé que désormais, il ne serait plus toléré que des compagnies comme AIG soient "too big to fail."Bin sûr astheur que le marché est complêtment intoxiqué partout des dérivatifs de Wall Street et que JP Morgan Chase a ramassé le pactole.

Jean-François Thibaud a dit…

Pendant ce temps notre espèce et notre milieu naturel sont poignardés sans relâche un peu partout sur terre pour la gloire de l'impérialisme Américain et du pognon qui va avec, mais continuons donc de trouver qu'Obama à fait des petites choses bien...

Ouais çca regarde de petites choses qu'on peut faire pour changer les choses. Quand je sors mon bac de recyclage et que je pense au golf du mexique,je me dit que décidément cette accumulation de petites choses, c'est du Néant total.

Jean-François Thibaud a dit…

Enfin pour la tévé. Bien d'accord.Et l'histoire spectacle aussi. Mais c'est difficile de se départir de tout ça. Pas la télé comnme telle mais les réflexes spectateurs.... le besoin de catharsis... croire que Lisbeth Salander pourrait exister et triompher du méchant système.

ou encore croire qu'un état-nation pourrait faire de véritables choix.

Mon style, mon choix, mon libre arbitre....

Tourt est pour le mieux dans le meilleur des mondes

Wabano a dit…

Ah! la gauchiasse complice de l'Islam conquérant.

Vous nous chiez que les bolcheviques
on été mis en place par les Américains et que les
mousse-limaçes sont adorables
et qu'il faut encourager leur
conquête de l'occident...alors voila l'avenir que vous avez préparé à vos enfants!

http://bonedjello.com/blogger10/shariah-hanging.jpg

http://controcorrente.ilcannocchiale.it/blogs/bloggerarchimg/Controcorrente/SHARIA2.jpg

É. a dit…

Uhm… Très pertinent.

Jean-François Thibaud a dit…

tiens, un libertarien (quebecois ?) sur le crachoir.

Monsieur Wabano, j'aimerais en savoir plus sur l'expression mousse-limace. Jamais entendu avant, désolé pour mon manque de culture.