Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

samedi 15 mai 2010

80 Milliards en armement nucléaire pour le prix Nobel de la Paix

Notre beau Barrack semble dire que la Terre sera états-unienne, ou très très pacifique. C'est du moins ce que parait indiquer la décision de son bon pote hyper-pacifiste et gentil Robert Gates (ex-directeur de la CIA) d'augmenter substantiellement le budget d'entretien de l'arsenal de la pluss'démocratsique gagne de mafiosi du monde.

10 commentaires:

rwatuny a dit…

Depuis qu'il a été remis à Kissinger en 73, ce prix ne veut plus rien dire.

Quant à Obama, moi qui te trouvais cynique à son propos, juste après son élection, j'ai bien peur que t'avais raison.

Zed a dit…

Woodrow Wilson l'a reçu en 1919 pour avoir fondée la société des nations, retrospectivement c'était déjà partit en sucette...

D'ailleurs "Nobel de la paix" c'est déjà une pointe de cynisme tandencieusement schizophrénique vu la carrière "explosive" et "humaniste" du Nobel en question. Cette "reconnaissance" c'est de la megalomanie post-morterme, à l'occasion une opportunité de se foutre ouvertement du monde. non?

La paix se paye chère quand elle n'est qu'un alibi, au centuple quand ça cache de bons gros méchants projets...???...

Inquiétant!

La paix j'croyais que c'était gratuit à la base.

Nucléairement parlant, la paix irait bien sans, pas la peine pour ça de dépenser le moindre dol.



ps: peace E, la dernière fois qu'on a talké icitte j'ai finalement pris 10 ans d'un coup...

Zed

É. a dit…

Matthieu, mon cher. Tu sais certainement déjà que Ghandi n'a jamais remporté ce prix. Et tu te rappelles peut-être de ce billet, dans lequel j'évoquais les nominations de Staline, Mussolini et Hitler. Déception cependant, Franco et Pol Pot sont absents de la liste.

É. a dit…

Bonsoir Zed. J'espère que c'étaient dix ans de jeunesse !

Jean-François Thibaud a dit…

Tiens je me sens tout à coup regaillardi...

C'est reparti comme en 14 euh 40 euh

je sais pu

Zed a dit…

Bein non c'était plutôt dix piges qui fallait que je rattrape en fait...

Disons qu'apprêter son pinceau est plus enthousiasmant que de brandir la hache de guerre... finalement... fusse t-elle habile et de cause juste...

J'ai remis un petit tas de terre dessus et je vais concourir au NoBlowBabel du self-contrôle!

I could stay calm, i could stay calm...

É. a dit…

Le calme a ses vertus, c'est clair. Je crois parfois que ce pauvre bougre maladroit de George Lucas tentait de faire allusion à cette réalité avec ses histoires de « côté obscur de la farce », quand le Big Black affronte le ptit Blanc et qu'il tente de l'attirer dans la colère. Confusément, certes, et à côté de la plaque, nul doute, il illustre quand même caricaturalement la réalité du paradoxe révolutionnaire.

Toute action à velléité révolutionnaire qui entraîne des profits des marchands d'armes ou de pétrole est profondément anti-constructive en ce qu'elle fortifie le véritable ennemi de la race humaine (et de la planète, de manière indirecte).

Une augmentation de la guerre implique un renforcement de l'Ogre, et pas juste au plan économique, mais également au plan de la légitimité. La véritable révolution est donc nécessairement à l'opposé. La révolution qui présenterait une certaine chance de réussite ferait s'effondrer complètement et de façon soudaine les marges de profit des pétrolières et des armuriers. Les trois autres domaines majeurs occupés par cette pieuvre sont la drogue (principalement coke et héroïne), les pharmaceutiques et l'industrie nucléaire (énergie et armement). L'œil aiguisé verra toutes les ramifications directes qui enchevêtrent ces cinq industries.

Bref. Il fait beau, je vais aller boire un verre de rouge.

Jean-François Thibaud a dit…

Hey c'tait une joke sinistre mon affaire de 14 et 40, j'espère que c'était clair.

je pesne pas qu'y 'a pesronne qui propose une expérience du genre timor oriental nulle part... j'espère

piedssurterre a dit…

Aujourd'hui il pleut chez moi, mais je vais quand même aussi aller boire un verre de rouge, à ta santé É, et à celle de ceux et celles qui passent ici. Pour la vie, pour l'amour, pour l'espoir qui renaît chaque fois qu'un de nous est touché par la Vérité (la vraie, la triste et dure vérité). Parce qu'une fois qu'on sait et qu'on a compris, quelque chose en nous change pour toujours et parce que je crois que cette lumière que nous portons est transmissible.

Paracelse a dit…

Signez la pétition pour le droit à l’euthanasie de Jacques Attali et Alain Minc

http://www.culturalgangbang.com/2010/05/petition-pour-le-droit-leuthanasie-de.html