Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

jeudi 8 octobre 2009

Un Peu de lecture

Ici.

6 commentaires:

Gomeux a dit…

Merci pour ce lien.
Je ne connaissais pas ce site.

Yvan a dit…

Ouais lecture troublante,
permets-moi cette audace tordue:
et si c'était un complot visant
à dénoncer un supposé complot?

Qui me dit que ce n'est pas
à leur tour de me manipuler
pour me faire croire à une théorie
conspirationniste du gouvernement
en place?

Je peux facilement imaginer
une super-puissance intervenant
intempestivement dans un autre
pays selon ses intérêts mais,
un gouvernement aussi criminel
soit-il sacrifiant des milliers
de ses propres citoyens pour une
cause économique et/ou religieuse hmmm
pas convaincu là le monsieur.

Qui me prouve que ces photos et
vidéos apportés en preuve n'ont
pas été retouchés par les mêmes
qui prétendent le scepticisme
et l'enquête profonde indépendante?

É. a dit…

C'est pas un acte de foi. L'ingénieur dit : telle matière fond à tant de degrés, tu vas faire ton travail de citoyen qui veut savoir et tu vérifies s'il se pisse dessus. Tu fais pareil pour se 10 plus importantes déclarations. S'il a 10/10 et que ta tivi a 0/10 (crois-moi, c'est le cas), tu câlisse numéro 2 dans le banc de neige et tu cherches d'autre 10/10 comme le monsieur.

Ensuite, tu regarde combien tu as payé d'impôt au faiseurs de guerre à la suite de cette pathétique charade vidéo. Et p-e que tes jambes se mettent à trembler. Qui sait ?
:0)

Yvan a dit…

Mes jambes s'effondrent tout d'un coup au lieu de se déglinguer
asymétriquement. :-)

Yvan a dit…

J'ai pas tout lu,
je sais pas s'ils en parlent
mais ya l'affaire des deux avions
qui me chicote aussi.
Comment cela se fait-il que
des avions de cette dimension,
percutant les tours à cette vitesse
se soient totalement désintégrées
à l'intérieur des tours sans que
rien,aucun débris,pas même l'ombre du bout d'un nez d'avion ne ressorte du côté opposé
de l'impact?
C'est un petit détail que j'avais
remarqué dès le 11-09-01.

Mystère et boule d'Hollywood?

É. a dit…

Ce que je trouve bien difficile et qui m'a causé des nuits blanches c'est qu'on a tous vu ces gens qui appelaient à l'aide à l'entrée du gouffre créé par l'impact. Le problème reste que ces corps humains (bien que pris de détresse visible) aient été — selon l'explication de nos télés et des hosties de morons des grands médias — soumis à ces moments précis à des températures de 800c à 2000c.

J'ai déjà passé une journée à 45 et je trouvais ça bien chaud. 800… Enfin… si ça fait fondre l'acier d'une tour grande comme un une ville moyenne et que ça vaporise l'aluminium d'un jumbo jet, c'est très très très chaud. Même si on plie les lois de la physique pour dire que cet incendie de gazoil a brûlé si longtemps à si haute température, il faudrait ultimement nous expliquer comment ces gens ont pu rester là et envoyer le bras aux hélicos de la tivi.

Peut-être que la poignée que nous avons tous dans le dos possède un système réfrigérant ?