Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

mercredi 14 janvier 2009

Pour ceux qui doutent encore de l'existence d'une conspiration anti-éolienne

Comme ça se produit au Canada, en France et aux États-Unis, une des plus importantes organisations « écolo » du Royaume Uni combat férocement les éoliennes, mais n'a rien contre les mines de charbon à ciel ouvert.

Ici en France, c'est aux soi-disant bastions de la pensée progressiste que revient la tâche immonde de démolir les énergies renouvelables. C'est par leur sacro-saint France-Inter ou leur adoré Arte que les Français de gauche se font bourrer le mou de manière infiniment clownesque et ce, quotidiennement. Les canulars succèdent aux simples blagues à un rythme si effarant que les pauvres auditeurs n'ont même plus le temps de polluer tranquille. Un jour c'est une recherche dans Google qui est censée dépenser plus d'énergie qu'une balade de 10 km en voiture ou les crottes de nez des ouisitis qui représentent la moitié des émissions mondiales de CO2, le lendemain les éoliennes rapportent moins d'énergie qu'elles n'en coûtent à installer. Dans trois jours on dira que les panneaux solaires détruisent la nature parce que les bébés phoques se fracassent les ailes dessus lors de leurs migrations, ce qui empêche la pollenisation des oligo-minéraux de la nappe d'eau jaune. N'importe quoi, en autant que le public retienne que le renouvelable, c'est caca.

Plus que jamais, peuple de la Terre, il est temps de fermer le poste. Le vent mauvais souffle et ne s'arrêtera pas de sitôt.

11 commentaires:

Mendelien a dit…

Au québec, outre le tataouinage décrit ci-haut, les projets qui vont de l'avant ont été gagné en appel d'offre d'hydro-Québec au plus fort la poche par des compagnies Allemandes et Françaises pour être bien sûre que les Québécois ne se mettent pas à développer eux-même ce créneau essentiel pour l'avenir de l'humanité.

http://lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=833

Daniel a dit…

Au Québec... Le privé dans le domaine éolien c'est une sorte de faux privé grâçe à des prix d'achât de l'énergie garantis par Hydro-Québec. Et puis la structure du privé de par son éparpillement ne rend pas le secteur efficace en termes de coûts de production. Bref le secteur est sous-capitalisé et est loin d'avoir atteint encore le plein avantage de la production industrielle d'éoliennes. Cette production industrielle devrait permettre d'en baisser les coûts à long terme. De plus le gouvernement a eû la mauvaise idée de coupler sa politique éolienne à une polique de développement régional, alors que ça ne devrait rien avoir à faire ensemble de façon directe et que ça contribue à en conserver le caractére " artisanal" infefficace. Je me répéte, il faut en arriver à la production industrielle avancée dans le domaine éolien. Seul l'État à les moyens d'investir massivement maintenant pour quelque chose qui sera rentable dans 20 ans. Le développement de cette filiére technologique et industrielle de maniére "optimale" devrait permmettre d'en assûrer l'exportation éventuellement sous différentes formes. Le privé pourrait être associé à un secteur étatique fort et moteur dans ce domaine par le biais de la sous-traitance.
Autre chose: qu'attend t-on pour finir par amener l'éolien en ville. Les coûts de connexion au réseau y seraient minimes et leur impact sur les paysages et le fond sonore se fondreraient trés bien dans ce qu'est déjà une ville.
N'oubloins pas aussi qu'en matière de production et de distribution d'énergie, il n'y a pas d'impact zéro.

G Seoultra a dit…

La ou on voit que l'écologie peut maintenant s'installer c'est quand on voit que même philippe Starck sort une éolienne design! On arrête pas le progrès.

cr0vax a dit…

Il y a quand même deux aspects que vous ne pouvez niez :

* Le premier, c'est que les panneaux solaires actuels sont issus de procédés de fabrication très polluants et seuls les plus chers permettent de produire suffisamment d'énergie propre. C'est donc pour cela qu'on doit en produire de plus en plus afin d'améliorer la rentabilité de ce type de production et donc les process de fabrications pour qu'ils deviennent moins onéreux et moins polluants.

* Le deuxième points, c'est que aujourd'hui, en France notamment, quand un parc d'éolienne ne tourne pas par manque de vent, l'exploitant en fait tourner une ou deux au moteur diesel sans quoi les habitants avec qui on a du bataillé ferme pour implanter des éoliennes à côté de chez eux seraient mécontents de voir que, oui, parfois, une éolienne ne produit rien. Heureusement qu'on a jamais demandé l'avis des gens à l'époque où on a installé less barrages sur nos rivières.

Daniel a dit…

Les panneaux solaires, c'est un autre dossier trés intéressant lui aussi. On s'entend sur la nécessité d'une production industrielle de masse pour faire baisser les coûts de production de ces énergies renouvelables.
Faire tourner des éoliennes au diesel ça illustre par l'absurde un probléme politique de fond. L'éolien a le désavantage d'être une forme de production d'énergie peu dense et intermittente. Pour plusieurs il pose aussi un probléme de "pollution" des paysages. . Selon moi, une éolienne peut être un magnifique objet de design, un des beaux exemple de la modernité technologique. Il faudra en venir aussi à l'éolien et au solaire domestique. Ce qui nous améne ainsi au nécessaire perfectionnement des technologies de stockage de l'énergie.

É. a dit…

Simplement, chaque watt produit par autre chose sera infiniment plus polluant. Quand on me parle de la pollution des panneaux solaires ou du bruit des éoliennes, je me rappelle de quoi a l'air le Nord de l'Alberta. Faut écouter le bruit que font ces exploitations à ciel ouvert, pour comprendre à quel point on se fout de nous. Les pétrolières financent les critiques du renouvelable ! Voyons, c'est tout.

Poisson Pêcheur a dit…

- ben oué, Chrissine, j'croa qu'c'é clair... d'ailleurs tiens : http://www.dailymotion.com/video/x21zq2_partie-1-arnaque-du-rechauffement-c_politics , v'là un aut' exmp' eud' manipulation médiatiqu' qu'é bin clair qu'y font d'là propagand' en disant c'est ceu d'en fac' les monteurs! qu'esse t'en dit serge ?
- qu'on est en plein' rédaction des archives eud' la CIA en c'moment mêm'. fais péter les olives!

Anonyme a dit…

celà dit, je crois effectivement que c'est assez grave. peut-être même plus que ça. une fois qu'il n'y aura plus rien d'autre, on mangera peut-être du soleil, comme charlton heston. pourtant, il nous avait prévenu en redescendant de la montagne, quand il était barbu et en colère, avant de se raser et de se balader en casquette.

Poisson Pêcheur a dit…

chuis pas marrant. c'est nul. m'excuse. vais me laver le cerveau, et je reviendrai quand j'aurais quelque chose de mieux à proposer. bonne continuation. (je signale que mon mot de passe vient de prédire mon état d'esprit.)

Poisson Pêcheur a dit…

(quand à celui qui suit, il laisse une part de doute dans son contenu, tout en insinuant un effet plus ou moins "propable" sur mon système nerveux.)
s'en suit une officielle erreur de saisie me paraissant assez louche...

É. a dit…

Ce film est une sinistre farce, un Bernaysade classique.