Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

mercredi 5 novembre 2008

Barack

Je suis désolé, chers amis et lecteurs.

Il a un joli minois, il s'exprime bien, il dit de bien belles choses, il est élégant… Il a surtout la même couleur de peau que Frederick Douglas, Robert Johnson et Malcom X.

Mais.

Zbigniew Brzezinski est le principal conseiller de Barack Hussein Obama. Zbigniew Brzezinski est un des fondateurs de la Trilatérale. Zbigniew Brzezinski est un artisan de la prolifération nucléaire. Un chantre de l'affrontement final contre la Russie. Zbigniew Brzezinski et Kissinger dorment collés dans le même sac de couchage. Ce sont les petits chien-chiens des Rockefeller. Ils servent les maîtres devant lesquels le Big Bizness se prosterne. Le complexe industrialo-militaire n'est qu'un de leurs joujoux, le Council on Foreign Relations aussi, comme le Bildberger Group, le FMI, l'OMC et la CIA.

La porte se referme, la porte de fer. La terrible grille d'acier serre les mâchoires. Asti… Je me foutais de ces élections, me disant que c'était du pareil au même. Je viens juste de réaliser mon erreur. Avec McCain, la guerre civile devenait presque inévitable. Ça aurait été ça de pris. Un petit délai. Mais Monsieur Barack va mener le troupeau servile directos à la chambre des tortures. On forge en ce moment les chaînes qui doivent nous asservir tous. L'humanité fait maintenant face au plus grand défi de son Histoire.

Nous allons de supercherie en imposture.
Y a plus qu'à se prosterner ou fuir.
Trop tard pour tout.
Presque.



Ou alors…
La révolution sera intime.
Aimer, apprendre, œuvrer.
C'est tout ce qui reste.

17 commentaires:

Misko a dit…

Ccrrrisss que je pourrais pas être plus d'accord avec toi Éric!

C'était éloquo-préciso-concis.

Ça fait du bien à "entendre".


À plus!
Misko

É. a dit…

Que Vishnou nous protège, l'enfer sur Terre est sur le point de se déchaîner.

Misko a dit…

Oui, ça sent le souffre. J'ai beau avoir un p'tit nez, je l'sens pareil.

Il y a probablement des politiques qui passeront - peut-être un peu de travers, quand-même! - mais les gens diront: "Ben, au moins c'est un démocrate!".
Tsé dans le genre "good cop-bad cop".
Démocrates-républicains...
Same shit-different asshole...

Pis yé tu assez charmant...et bien articulé à porc ç...euh, part ça.

Mendelien a dit…

Je ne peux hélas qu'opiner du benêt, (ou du bonnet-blanc, blanc bonnet)

Malgré tout, fondamentalement, on a tous besoin d'y croire. Je ne peux m'empêcher de me dire. Et si il trahissait ses maîtres qui l'ont forgé ?... Pourtant, tout est écrit pour qu'il fasse la sale job.(Voir les deux derniers Tarpley...)
Il reste encore deux mois....Si ça déconne du côté du Caucase...
Quand à la guerre civile,la loi martiale pourrait toujours être invoquée, dans ses mêmes deux prochains mois.

Yvan a dit…

D'accord avec tes deux dernières phrases mais pour quelqu'un qui se foutait de cette élection, tu sembles drôlement bien informé des gens qui entourent Barak.

É. a dit…

Yvan, les gens qui entourent Barack ne sont pas nés de la dernière élection. Ce sont de bien vieux milliardaires blancs. Volker est un ancien directeur de la Federal Reserve. Zbig a fondé Al Quaïda et les Talibans, sous Carter ! Obama pourrait reconduire Robert Gates ! Marde !

Ma voisine, une granole états-unienne, se réjouissait dans la rue tout à l'heure. Apparemment, Obama s'apprête à créer un poste de Tsar de l'environnement et le premier courroné serait un certain… Al Gore. Ai-je besoin de mettre les points sur les i en ce qui concerne ce porc sanguinaire, ou quoi ?
« Chauffez-moins le lait de vos bébés », crie-t-il du haut de son hélicoptère, en route vers son garage de limousines. « La pollution, c'est pas beau ».

Surpopulation. Oui, ils vont réduire la race humaine, oh oui. C'est tout bien planifié.

Arghg.
Au maquis, pendant qu'il en est encore temps.

Daniel a dit…

Il ne faut pas négliger l'importance des symboles. En exagéreant un peu je dirais que 80% des gens à la peau le moindrement "colorée" en Amérique du Nord, tirent fierté de l'élection de Obama. Sans compter aussi presque le monde entier qui semble s'en faire une joie... Place Dupuis,le lendemain de la victoire d'Obama, un noir vivant de toute évidence dans la rue ou quelque chose du genre,marchgait d'un pas rapide et tout excité faisait savoir à tout un chacun à quel point il était fier de l'élection d'Obama. Et la grosse Presse qui le même jour a sorti en caricature l'épouvantail facile de Jacques Parizeau.
Ce Obama avec ses "Yes we can" et autres slogans du genre a promis beaucoup à tout un chacun. La commande est lourde pour toutes les raisons que l'on connaît.

Accent Grave a dit…

Mise au point nécessaire. J'aime beqaucoup vous lire.

Toutefois, les USA ne sont pas devenus les sauveurs du Monde. Penser cela cela serait pire que de la naïveté.

La mission du président des USA est de voir au bien de ses compatriotes. Je crois néanmoins que cet homme a une vision plus large que cela. Ses prédécesseurs noirs ont échoué. Ce sont des martyrs, omme nous en avons tant. On a des mots durs pour Powel, Rice et bien d'autres. Pourquoi ces gens devraient-ils être au dessus des autres? Parce qu'ils sont noirs?

Comment voudriez-vous atteindre ces postes sans devoir «négocier» avec des rapaces, avec ces puissants mais aussi avec les extrémistes opposés? C'est la présidence des USA qui était en cause.

Le fait qu'il ait été élu, le fait qu'il n'ait pas renié ses discours constitue en soi un fait marquant, quelque chose qui stimule d'autres individus, ailleurs sur le globe. C'est peut-être ça l'important.

Maintenant, est-il un diable ou un habile homme d'État doté d'une certaine vision? Il s'adjoindra des républicains, il devra se montrer dur vis-à-vis ceux qui voudraient tout réformer naïvement, aussi envers la Chine, les autres puissances et aussi envers la Russie dont je me méfie tellement et à qui je ne prêterais aucune bonne intention.

Il est président des USA, pas un messie et j'ose espérer que les citoyens de ce pays ne s'attendent pas à autre chose.

Je ne m'attends à rien d'autre mais en même temps, j'adore vos mises au point.

Accent Grave

É. a dit…

Monsieur Grave, vous en êtes presque touchant de candeur. La mission du président des É-U est de voir au bien de ses compatriotes ? Où avez-vous pêché cette baliverne ? Quel poste de télé ? Quel cours d'Histoire Officielle ? Si je vous suis bien, Harper et Charest ont également pour mission de voir au bien de leurs compatriotes ?

Allons. Allons.
Je peux très bien dire que je m'en vais manger une pizza. Mais si j'ai pas une cenne pour acheter la pizza, je ne mangerai pas de pizza. On s'entend ?

Si jamais le plan de Barack est de crosser Morgan, Ford et Rockefeller, j'ai de petites nouvelles pour vous, ça ne va pas fonctionner. Leurs marionnettes font ce qu'on leur dit du début à la fin, un point c'est tout. Voilà pourquoi Hitler ne prend pas Baku quand il en a la chance. Staline en a fait cadeau à Harriman/Rockefeller dans les années 20, voilà pourquoi.

Ensuite, toutes ces discussions virtuelles sur les États, comme si c'étaient des personnes entières, c'est du théâtre, pire, du ci-né-ma. Les intérêts des pays n'ont jamais existé. C'est de la gnognote pour faire courir nos enfants dans des tranchées.

Je ne pourrai jamais, jamais, jamais plus y croire.

robin a dit…

On verra bien ce qui arrivera.

Pour l'instant, la seule différence c'est la couleur de peau du président, pis son charisme qui contraste avec celui de Bush.

Je vais juger Obama par l'état du monde en 2012. Pas par rien d'autre.

Quant à son entourage, c'est quand même inquiétant, mais rien de surprenant.

Mendelien a dit…

Sans sombrer dans le pessimisme le plus complet, je suis hélas bien d'accord avec Éric sur le fond des choses. J'ai lu aussi sur les "têtes d'affiches" qui vont prendre les commandes, dont un certain Lawrence Summer que je cite " the economic logic behind dumping a load of toxic waste in the lowest wage country is impeccable and we should face up to that."

J'essaie de voir du positif dans le fait que, comme le souligne Daniel, l'espoir qu'il suscite et la fierté chez les noirs en particuliers est contagieux. Seulement, la reel politic est impitoyable. Pas d'impeachment pour Bush (Désolé, pour ceux qui pense qu'il faut passer à autres chose) appui au 700 milliards de vol du trésor public pour engraisser Rockfeller et surtout, on va de l'avanmt pour les missiles en pologne.


Monsieur accent grave, la Russie a beau être inquiétante, si les missiles sont installés en Pologne, c'est la fin des haricots pour une bonne partie de l'humanité.Pour tout dire, celle qui n'a pas de Bunker...

Mendelien a dit…

Suggestion:

http://bailoutmainstreet.com/

Mendelien a dit…

Hé É ! Pour en revenir à Staline, à quand un chapitre du mauvais siècle sur Staline et Baku ?

É. a dit…

Astiii… j'y travaille. La suite arrivera tout d'un coup. Attacherez vos tuques.

Daniel a dit…

De l'importance des symboles.... Une des raisons pour lesquelles Justin Trudeau a réussie à batttre Viviane Barbot dans Montréal-Nord et ses environs est que les libéraux ont nommé Michaêlle Jean comme gouverneure générale. Ce genre de nomination est un des instruments politiques dont dispose le gouvernement fédéral canadien. Critiquer la fonction et la personne qui l'occupe devient un piége, car comme me l'a dit une haîtienne bien intentionnée, "Michaêlle Jean est une femme formidable" point à la ligne. Alors soyons reconnaissant de "l'honneur" qui échoit sur notre communauté, votons libéral et fermons nos gueules...

Musael a dit…

Le discours de Barack Obama sonne trop comme les sixties pour être vrai. C'est un "front". J'ai peut-être tort, mais je pense qu'Obama sera la plus grande déception des dix derniers siècles, rien de moins. Plus colonisé qu'Obama, tu t'appelles un Québécois pure laine!

É. a dit…

Si Obama préside sans entraves aux plans de Zbigniew et de la Trilatérale, ça sera la toute dernière déception de l'Histoire de l'Humanité.