Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

mercredi 22 octobre 2008

Enfin en français : Petit cours d'économie sans boulechite


L'Argent Dette de Paul Grignon (Money as Debt FR) from Bankster on Vimeo.

13 commentaires:

gaétan a dit…

Déprimant mais très instructif.
Une idée comme ça: un revenu du citoyen fourni par le gouvernement et un village où le troc sert de monnaie ce serait viable? Me semble que je m'en accomoderais. Pourvu que mes besoins de bases comme l'alimentation, l'habillement, l'hébergement ,soient comblés. Passerait mon temps à faire du vélo :-)

Franz Schürch a dit…

Je ne comprends pas le lien entre ce qui est dit des banques en général et ce qui est affirmé de la fed (sur laquelle je lis depuis quelques jours sans bien comprendre): si les banques ont le droit de créer de l'argent fractionnaire de façon quasi illimitée, elles n'ont rien à foutre de la création de divises. Pourtant, c'est la création des devises (c'est-à-dire argent billet en circulation )qui est la prérogative de la fed par rapport aux autres banques. En d'autre termes, qu'est-ce qu'il y a de si grave avec la création de la fed si de toute façon toutes les banques peuvent créer l'argent fictif qu'elles veulent?

louisp a dit…

Lol j'adore la confusion intellectuelle véhiculée par ce vidéo. Il y a beaucoup de vrai...et hop un impressionant paquet de mensonges et vers la fin...les propositions ridicules facilement avalés par les personnes qui pense que ce vidéo est une bonne représentation de la réalité.

Honnêtement, cela prendrait une bonne semaine pour expliquer tous les mensonges ou erreurs de logique.

J'adore que le concept de troc revient. J'ai bien hâte que ce système trouve la solution de la double coïncidence des besoins dans un monde qui contient des milliards d'individus.

Mais ce qui reste incroyable c'est que le vidéo propose le seigneuriage comme une solution durable. Ooops.. on est plus capable de payer les fonctionnaires...et hop la planche à billet.

Viva la revolution!!

Anonyme a dit…

@Louissp: Leurs propositions ou leurs constatations éditoriales peuvent ben avoir des erreurs de logiques.

Mais si tu pouvai au moins nous éclairer au niveau des faits, serait apprécié...

É. a dit…

Franz, les Feds connaissent la date du début des inflations et des récessions, puisqu'ils contrôlent la circulation de la monnaie (sans compter les taux directeurs). Il leur est donc aisé de grignoter toujours plus l'économie réelle en achetant lorsque tout le monde manque de liquide, et en vendant quand les prix sont vertigineux. C'est de cette façon que les banques ont pu créer la Suburbia du mid-west. La dépression des années 30 leur a permis de racheter les terres aux fermiers indépendants états-uniens, qui les avaient défrichées et irrigués au préalable. Ce que Fed veut, Fed obtient.

...


LouisP, nous n'avons pas vu le même film. Vous serait-il possible d'expliquer par une argument précis et concis un minimum d'un mensonge véhiculé par ce document. Je ne suis pas économiste, mais après avoir lu Mullins, j'ai fait le tour des économistes et financiers de mon entourage étendu. Personne ne savait réellement comment fonctionne ce système. Quelques uns, après s'être renseignés de leur côté, sont devenus beaucoup plus radicaux que je ne l'ai jamais été.

Allons, Louis, des arguments. Où est-il question du seigneuriage ? Je me suis retapé la fin du film juste pour vous et n'y vois pas de mention.

louisp a dit…

Je suis présentement en période d'examen.

Par contre, ça me ferait plaisir d'écrire un petit truc sur le sujet dans quelques jours.

"Franz, les Feds connaissent la date du début des inflations et des récessions, puisqu'ils contrôlent la circulation de la monnaie (sans compter les taux directeurs). "

En passant, c'est inexact. C'est vrai que les banques centrales pourraient théoriquement déclencher des récessions. Ce qui est faux, c'est qu'il est impossible de prédire une récession précisement. En fait, même celle de 2000-2001...il est encore difficile de savoir quand elle a commencé.
J'ai vu (en partie) les modèles de forecasting de la banque du canada. Il ne serait pas très utile de payer des gens pour développer des modèles à des gros salaires pour établir des bonnes politiques monétaires...si les méchants banquiers savent tout déjà.

Les causes de récession sont multiples. Mais de toute façon...je vous suggère de lire un truc sur la "neutrality of money". Bref sur le long terme, la monnaie ne devrait pas avoir d'impact sur l'économie "réelle" (production, emploi, salaire réel etc..).

Mendelien a dit…

J'avoue que ce vidéo me confond un peu dans la mesure où je n'avais jamais envisagé la possibilité que la banque "invente " de l'argent à chaque nouveau prêt.Mon cerveau un peu lent a de la difficulté à intégrer cette donnée.

Pour ce qui est des produits dérivés dont le montant est estimé à un quadrillon, je conçois très bien comment ce build-up a pu être crée depuis quinze sans (c'était le cheval de bataille du monde diplo quand il était encore militant. Mon cerveau lent à de la difficulté à comprendre comment les petits "plans de sauvetages" (belle expression de novlangue pour remplacer Bail out) peuvent convaincre les gouvernements que ceux-ci vont endiguer la saignée.

Me trompé-je où l'Allemagne n'avale pas la couleuvre, alors que les néo-Pétainistes français sont au front pour bousiller l'Euro ?

Franz Schürch a dit…

Si je comprends correctement, ce sont les banques qui sont autorisées par la loi à s'endetter (au nom de leur clients) de 9 fois plus d'argent (encore fractionnable à chaque nouveau dépot potentiellement du même argent)qu'ils ne possèdent en réserve.

Si cela est vrai alors j'aurais quatre questions: 1)les a-t-on laissé faire cela parce que ce modèle était utile en général et non seulement parce que ça leur aurait permis de s'enrichir indûment en créant artificiellement de l'argent pour endetter fictivement tout le monde comme l'affirme le video?
2) Quel est le lien entre ces prêts basés sur des réserves fractionnelles et la véritable création d'argent (impression de monnaie par la banque centrale)? comment fixe-t-on le nombre de dollars à imprimer en fonction de ce qui existe déjà comme argent imprimé et du nombre d'argent dette?
3) Pourquoi les Gouvernements empruntent-ils l'argent qu'il leur manque aux banques? Est-ce parce qu'en le créant librement sans le devoir à qui que ce soit, cela entraînerait des conséquences fâcheuses économiquement et du point de vue du bien général (non seulement de l'intérêt des banques)?
4)Dans le film Zeitgeist comme ailleurs on affirme que le gouvernement paie un intérêt sur la monnaie imprimée par la FED. Est-ce vrai? En d'autres termes, le gouvernement paie-t-il de l'intérêt sur l'argent qu'il emprunte ou paye-t-il de l'intérêt sur tout l'argent de sa devise en circulation et emprunté par d'autres?

Anonyme a dit…

@franz, j'ai souvenir d'un reportage récent où l'on critiquait justement les salaires données par la banque du Canada à ses économistes et qui préviendrai justement de se procurer les services des meilleurs.

@franz-1) les a t'on laisser faire? je poserai une autre question, peut-on les en empêcher?

2)une part importante des valeurs en cirulation ne sont pas sous forme de monnaie, que des chiffres dans des systèmes. il est rare de casher des gros montant.

3) parce que ce n'est pas parce que des décideurs sont membres du gouvernement qu'ils ont véritablement à coeur le bien de celui ci ou de leurs concitoyen et la privatisation de la fed en est un exemple.

Paracelse a dit…

C'est trop vulgarisé.

Karlito a dit…

D'accord avec paracelse: le "sans boulechite" n'est pas vraiment approprié. Pourtant, je partage pleinement les vues de ce site, notamment les craintes quant à Brzezinski comme conseiller d'Obama et les doutes quant à la version officielle de la libération d'Ingrid Bétancourt. Mais cette vidéo est décevante. Décevante parce qu'elle mélange des éléments de réflexion réellement intéressants et des raccourcis qui falsifient certains raisonnements, discréditant malheureusement l'ensemble du contenu. Il est vrai que les banques et les marchés financiers peuvent "virtuellement" augmenter la masse monétaire en circulation, mais pas de manière aussi "simple" que présentée dans la vidéo. Pour ceux que ça intéresse, je suggère la lecture des premiers chapitres de "Manias, panics, and crashes" de Charles Kindleberger. Il me semble que, bien que le raisonnement date des années 70, il reste totalement applicable à l'époque actuelle, permet de comprendre le schéma général d'une crise financière (et pas uniquement celui de la crise actuelle), et aussi de comprendre comment les marchés "créent de nouvelles formes de monnaie", selon les termes employés par l'auteur.

É. a dit…

La vulgarisation n'est pas de la bullshit. La bullshit (boulechite pour rire), c'est du mensonge. Oui, le film vulgarise. En plus, c'est un film. Je n'entrerai pas là-dedans.

Que nos amis les experts nous offrent mieux, il me fera plaisir de mettre en lien ou en ligne. Pour le moment, les amateurs de détails, de précisions et de rigueur peuvent toujours se taper le PDF de Secrets of the Federal Reserve d'Eustace Mullins, disponible sur le net, entre autres, juste ici, colonne de droite.

Je rappelle encore une fois que Mullins est devenu un muffin dans son cerveau depuis et risque à tout moment d'accuser les mouches géantes qui vivent dans ses pantoufles des pires crimes contre l'humanité, mais qu'à l'époque où Ezra Pound le téléguidait, il avait les idées claires. Ce pauvre bougre attend son prix nobel. Il va sécher longtemps.

jo jaguar a dit…

Sans Bullshit????????
http://www.impots-utiles.com/le-film-l-argentdette-vu-par-arret-sur-images.php