Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

mercredi 24 septembre 2008

Un Million de civils Irakiens tués par l'armée riche

À en croire les médias, l'occupation en Irak fait surtout des victimes chez les gentils GI et les rares civils touchés le sont par des compatriotes terroristes. Ça va vous étonner, mais apparemment, ce n'est pas vrai.

Schwartz fait remarquer que la logique de ce carnage est comprise en relevant une statistique de l'armée États-Unienne dont fait état le Brookings Institute : au cours des quatre premières années d'occupation, l'armée États-Unienne a envoyé plus de 1000 patrouilles par jour au cœur des quartiers hostiles, avec pour mission de capturer ou de tuer les « insurgés » ou les « terroristes ». Depuis février 2007, le nombre de ces patrouilles a augmenté à 5000 par jour, ce qui inclut les troupes irakiennes sous les ordres des États-Unis. Chaque patrouille procède à l'invasion d'une trentaine de maisons irakienne par jour, avec pour objectif d'interroger, d'arrêter, ou de tuer des suspects. Dans ce contexte, tout homme en âge de combattre est non seulement un suspect, mais considéré comme un adversaire meurtrier potentiel. Les soldats reçoivent l'ordre de ne prendre aucune chance.
Lire l'article entier (en anglais).

13 commentaires:

Daniel a dit…

Vous vous souvenez de la guerre du Vietnam. Les américains parlent encore constamment des 50 000 morts que leur a coûté ce conflit. Comparativement le million de morts vietnamien est renvoyé comme une note de bas de page écrite en micro caractère...

Mistral a dit…

Les États-Uniens, Daniel. Les États-Uniens. Je sais, ça fait mal en bouche, mais Mac ne l'écrit pas ainsi pour rien. Tu es américain, Daniel, et au Sud des USA il s'en trouve aussi un sacré paquet, d'américains. La première affaire à faire est de ne pas céder aux Yankees le monopole identitaire.

É. a dit…

Aaah ! Moi aussi ça sort tout le temps comme ça. Nous avons été programmés pour croire que notre pays était sur un autre continent, ou qu'on y était à titre de squatteurs. Hallucinant !

daniel a dit…

Messieurs
Vous avez bien raison. Ça m'a échappé... We also are americans...

Mistral a dit…

Damn right, dude!

Héhéhé. Je l'aime bien, ce gars-là.

Gomeux a dit…

Un esti de défenseur itou, le Dan.

Mistral a dit…

Yup! Think he's got a pair, made of brass. 'Tention, Dan, tu clignes des yeux pis tu te ramasses dans la Tribu bête de même!

Thierry Benquey a dit…

Comme quoi si l'Irak ne devient pas un nouveau Vietnam pour les américains, il le devient pour les irakiens.
A bas la guerre, en particulier celle-là
Thierry

Mistral a dit…

Bon, encore un autre qu'est contre la guerre. Keske vous avez tant à être contre la guerre? Elle vous a rien fait, la guerre!

Y a jamais personne qui vient ici pour réclamer plus d'obus, de civières et de sang? Ça commence à être lassant...

É. a dit…

C'est vrai que c'est un peu facile, d'être contre la guerre. Comme dans le cas de la noyade ! Qui est pour ? Personne. Puis, la peste ? Qui prend sa défense ? Personne. Voir si elle a pas le droit de vivre, elle aussi.

Je m'avoue coupable ! Je sauterai avec enthousiasme dans le prochain cercle d'amis du cancer ou dans le club d'interprétation des bienfaits du choléra.

Puis, la guerre, ça fait rouler l'économie. Y a toujours un beau côté à la médaille monstrueuse.

Y paraît que certains secteurs sont en hausse, économiquement, en ce moment. Ça monte en flèche façon vertigineuse dans l'industrie des agences de recouvrement, des démolisseurs, des fossoyeurs, et puis, croyez-en un excellent texte que j'ai traduit cet été pour l'armée, la bizness de la prothèse pour amputés traumatiques est sur le point d'exploser (ah-ah !). Le Canada prévoit offrir d'innombrables bras et jambes de plastique à ses soldats au cours des prochaines années. Donc, à vos porte-feuilles ! Investissez smatte !

:0)

Mistral a dit…

C'est vrai, holy kangaroo! Tu traduisais de l'Australien il y a peu! Harper a viré un sous-fifre qui lui a fait prononcer le même discours que le PM Aussie hihihiiiii...

Passons aux nouvelles locales: nul besoin no more de sauter avec enthousiasme dans le prochain cercle d'amis du cancer ou dans le club d'interprétation des bienfaits du choléra. C'est dépassé, tout ça. Il se trouve que Julie Couillard se cherche un nouveau chum. Saute dans ce cercle-là (l'enthousiasme, je te fais confiance) et le choléra te paraîtra bientôt singulièrement ringard!

É. a dit…

Dans cette histoire de discours, la plupart des commentateurs négligent un point important. Deux jours séparaient les deux allocutions. Cela me semble forcément impliquer que le texte du second (Harper) n'est pas un plagiat de celui du premier (Howard), mais plutôt une fricassée dont les éléments principaux sont tirés de la même source, qu'elle soit Australienne (j'en doute), ou… Néoconne.

Mistral a dit…

Putain, t'es pas sérieux? Tu veux dire une source tierce, upstream?

J'ai écouté les deux en split-screen: y a pas dix mots qui diffèrent, man. Nope. The guy stole it plain and simple. One of those young hotshots who don't believe in shit, you know? Comparé au vieux bigshot qui ânonne un discours remis clés en mains, ouin, fuck, c'est assez déprimant cou donc cte marde-là...