Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

lundi 8 septembre 2008

Bonnes Élections à tous et toutes !

L’idée selon laquelle les deux partis doivent représenter des idéaux et des politiques opposés, peut-être l’un de la droite et l’autre de la gauche, est une idée stupide, uniquement acceptable par les penseurs doctrinaires des universités. Au contraire, il incombe que les deux partis soient presque identiques, de façon à ce que le peuple états-unien puisse « mettre les escrocs à la porte » à chaque élection sans que les politiques ne subissent de revirements extrêmes.

Carroll Quigley - Tragedy and Hope ; 1966

5 commentaires:

Mendelien a dit…

Y'a qu'à voir la gueule de Michael Ignatieff pour se convaincre que ça ne fonctionne pas cette histoire de parti Libéral. Est-il là pour couler le parti ? Où pour s'assurer de prendre la relève ? C'est un partisan "repenti" de la guerre en Irak (Richard Martineau lui a donné son absolution. Mais je mettrais ma main au feu qu'il est pour le renforcement de la mission en Afghanistan comme Obama.

C

Daniel a dit…

Ce Igniatief est aussi un "grand russe" issu d'une famille qui servait les Tsars au sommet de la bureaucratie russe. Il n'a que faire des petites nations, comme le Québec Je me marre bien fort quand je pense aux moronnes ukrainiennes qui le supportent.
La semaine dernière le journal "La Pressda" dans une manchette surréaliste a qualifié John McCain de rebelle...

É. a dit…

Son arrière grand papa était ministre du Tsar. Une famille de Comtes. Rien de moins. Et on oublie à tort qu'Ignatieff s'est identifié très fort aux Faucons de Wolfowitz et Rumsfeld. Seig Heil ! Vous avez le choix entre des Nazis modérés et des Fascistes discrets.

Mendelien a dit…

Daniel

J'avais noté cette manchette que je voulais retransmettre à Éric.

J'ai travaillé pour Alexandre Sirois au journal étudiant de l'Uqam. Je n'en revenais pas moi non-plus du titre. Mais à sa décharge, il est bien possible qu'il n'est pas eu son mot à dire sur le choix du titre qui était plus biaisé que l'article lui-même.

Enfin...j'essaie de rationalisé en les excusant.

Par contre, on pourrait peut-être m'expliqer ce que Marco Fortier dans le journal de Montréal avait à charger Duceppe sous prétexte que celui-ci attaque Harper de front. C'est pas ça sa job ? Au journal de Montréal, ça souffle le chaud et le froid constemment. On dirait qu'ils voudraient que ça se passe dans la franche camarderie. D'ailleurs ils nous ont annoncé qu'ils allaient couvrir la campagne "avec la même rigueur" qu'ils couvrent la coupe Stanley

É. a dit…

Hi hi hi ! Ça sent la coupe ! Mais pas dans les dépenses militaires.