Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

mercredi 20 août 2008

La Bonne nouvelle du Crachoir™
Abondance et fiesta au sommet !



Exxon Mobil vient encore une fois d'établir un nouveau record de profits. Grande première dans l'histoire des États-Unis, au cours du second trimestre de 2008, Exxon a engrangé un profit net de 11,68 milliards de dollars, prélevés sur un chiffre d'affaire de 138 milliards. Il s'agit de 1,485.55 $ de profit par seconde. Le record précédent était de 11,66 milliards, également établi par Exxon lors du quatrième trimestre de 2007.

Exxon et Mobil sont d'anciennes branches de la Standard Oil de John D. Rockefeller (Standard New Jersey et Standard New York). Standard a été démantelée au début du siècle par une cour anti-trust pour avoir contrevenu tant à l'esprit qu'à la lettre du système de libre marché. La trentaine d'entreprises qui sont sorties de cette défusion se sont plutôt bien entendues au cours des années suivantes, ce qui n'a rien d'étonnant, puisqu'elles étaient toutes contrôlées par les Rockefeller de toute façon. Depuis trente ans, les branches ont recommencé à se fondre les unes dans les autres. Exxon Mobil, Chevron, Conoco et BP sont d'anciens morceaux de l'empire Standard, théoriquement en concurrence, mais en pratique contrôlés par les mêmes trusts bancaires.

Si Exxon Mobil était un pays, son économie interne le placerait au 37 rang à l'échelle mondiale.

4 commentaires:

McDoodle a dit…

*soupir*

Ruobé a dit…

Faut bien qu'ils remplissent leurs bas de laine. Y a Google qui développe l'énergie géothermique moins chère que le pétrole.

http://tinyurl.com/6o2vwn

D'accord, nos gouvernements sont vendus aux lobbies et les Rockfeller ont des actions partout et sûrement une Cité interdite sur la Lune (ah non, on me dit que les riches ont besoin des pauvres pour être riches).

Accent Grave a dit…

11,6$ milliards de profit par trimestre, ça fait 46$ milliard annuellement sur un chiffre d'affaires de 138$ milliards. Quelle entreprise peut se vanter de faire de tels profits, d'autant plus que pendant l'année, le prix de la matière première a augmenté de plus 20%.

Nous pourrions dire que dans la confusion, tant qu'à hausser les prix, les pétrolières se sont dites, allons-y...

Digne des Rockefeller. À quoi aura bien pu servir la publication de tous ces ouvrages sur le monopole pétrolier passé si ce n'est que pour revivre la même chose?

Accent Grave

É. a dit…

Projeté sur un an, ça fait 550 quelques milliards de chiffre d'affaire. Autant de petites particules en suspension dans notre air chéri, une fois explosé dans les cylindres, tout ça pour aller chercher un pack de bière au dépanneur, faire une promenade au centre commercial ou encore, rouler la clim à vide devant la maison, juste pour rafraîchir le caniche de madame.