Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

vendredi 11 avril 2008

Toronto avale la bourse de Montréal

S'il fallait qu'un jour les médias vous disent : « peuple, tu seras plus heureux si on t'enlève un rein et un poumon », y aura vraisemblablement pas mal de gens pour se les arracher eux-même avec le sourire. Si le Canadien gagne la coupe, y pourront vendre Hydro aux Martiens, tout le monde s'en foutra.

4 commentaires:

rwatuny a dit…

Je dis, éliminons ces entités parasitaires.

Les bourses ne sont qu'un des moyens qu'ont trouvé les élites pour vampiriser les travailleuses et travailleurs.

Bon, je sais, je sonne un peu marxiste ce matin, mais je le crois sincèrement.

Et dire qu'ils y a encore des cocos qui croient que les bourses sont un moteur de l'économie...

Les seuls vrais moteurs de l'économie sont les ressources naturelles (y compris l'énergie), l'esprit inventif et le travail des humains (et des autres animaux).

J'imagine une économie où la valeur des biens et des services serait décrite selon 6 axes : temps de travail, matières premières, énergie, inventivité (R&D), impact social, impact écologique.

Évidemment ces dimensions ne sont pas indépendantes : par exemple, si on utilise plus d'énergie, le travail diminue, et l'impact écologique augmente.

djrdes !

& a dit…

C'est le temps des éliminations, anyhoot !

Daniel a dit…

Et il y a Al Gore qui a avalé tout le grattin de Montréal la semaine dernière...

& a dit…

Le gratin avale la purée du dauphin !