Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

samedi 5 janvier 2008

Un Film

Bon, les lecteurs et lectrices du Crachoir savent que je crains l'audio-visuel, chaque jour un peu plus. Une partie de moi condamne ce film, parce qu'il transforme fatalement son sujet en spectacle, en distraction. Je reproche aussi à ses auteurs d'y être allé mollement sur certains sujets, malgré qu'il soit assuré que certains spectateurs seront choqués aux larmes par certains passages. Multipliez tout par dix, si vous voulez mon avis.

Ce fascinant résumé dure 90 minutes et des poussières. La valeur de l'exercice réside dans le fait que certains trucs sont enfin dits, certains mots en particulier sont finalement prononcés, dont La Escuela de las Americas (l'École des Amériques) et la NED (la Fondation Nationale pour la Démocratie). J'aurais posté ce film ici de toute façon, ne serait-ce que parce qu'on y voit quelques instants apparaître en chair et en os le fantômatique et mythique Philip Agee, ex-agent de la CIA dont le livre Inside the Company a contribué à mon éveil. Ne cherchez pas ce livre, il n'a désormais jamais existé.

Pardonnez la version anglaise, qui est la seule disponible pour le moment :
War on Democracy


J'exprimerai mes réserves en commentaire.

15 commentaires:

& a dit…

Omissions d'importance


Le Plan Condor

Sorte de pacte fasciste de l'Amérique Latine, cette association réunissait toutes les dictatures du coin et empêchait quiconque de fuir par les frontières les horreurs qui embrasaient son pays.
Operation Condor, Pacto Criminal ; Stella Calloni, éd. Ciencias Sociales, Cuba.


George Herbert Walker Bush

Le film parle bien des Dulles, mais néglige de mentionner leur acolyte George H Bush, qui a été directeur de la CIA, et qui contrôlait la politique extérieure sous Reagan. Le film préfère nous montrer les marionnettes, telles que W Bush et le vieux Ronald. Prescott, le papa de H Bush, bossait pour les mêmes compagnies nazies que les Dulles pendant les années 30 en Allemagne et tout ce beau monde se retrouvait à faire fructifier le pognon des Harriman de Wall Street.


Wall Street

Quand même ! Faut pas nous prendre pour des manches de pelles. Les vilains gouvernements états-uniens feraient tout ça pour la gloire de l'Amérique ?! Il mentionne bien United Fruit et Bechtel, mais bon…


John Dimitri Negroponte

Un des plus puissants hommes de la Escuela de las Americas, John Negroponte est également responsable d'avoir établi la dictature d'occupation en Irak, suite à l'invasion. Il a transféré ses méthodes là-bas, de Abu Graïb (l'infâme prison) aux Escadrons de la Mort (toujours en activité), tout est copié collé du modus operandi des Totenkopf de la Gestapo Nazie, dont d'innombrables éléments ont été simplement tranférés du Reich à la CIA. Negroponte a été récompensé par Bush pour ses loyaux services et a dirigé la NI (National Intelligence), un organisme qui dicte leurs conduites à tous les services secrets d'occident, la CIA, le FBI, le NSA, etc. Il a récemment encore gradué et est désormais Sous-Secrétaire d'État (Deputy Secretary).


Ernesto Guevara Lynch de la Cerna

Le cinéaste parvient, en se livrant à une spectaculaire(!) gymnastique, à se contorsionner suffisamment pour éviter de montrer l'éléphant dans le couloir. Guevara était au cœur de la révolution Cubaine, ce sont ses idées, son rêve d'Union Socialiste de l'Amérique Latine, sa manière pragmatique et directe qui guident Chavez, encore plus que celles de Bolivar (plus Ségolène que Lumumba), et c'est dans la Bolivie d'Evo Morales (qui le cite constamment) qu'il a été exécuté. Le spectre martyr du révolutionnaire permée complètement le sentiment de rebellion qui enflamme les masses populaires d'Amérique Latine.


Colombia, Mexico, etc.

Bon, il ne peut pas parler de tout, dans son film, j'en conviens, mais la dernière élection truquée au Mexique, la sidérante danse des paramilitaires Colombiens, la dégoûtante hypocrisie internationale en Haiti…


La Revolucion

Est-ce sciemment, que le réalisateur oublie l'état semi-insurrectionnel d'immenses parties du continent et ce, depuis presque un siècle ? L'homme semble de gauche, mais de la gauche un peu bobo, justement, qui préfère ses révolutions douces et sans trop de caca. Ainsi les Zapatistes, les FARC, le Sentier Lumineux et tous les autres sont-ils effacés et relégués aux catacombes de la lutte pour la justice. Sans cravate, pas de 5 minute de gloire, et surtout, pas de chance qu'on rétablisse les faits à ton sujet.


Je salue tout de même le travail accompli, bien qu'honnêtement le choix musical employé pour nous tirer des larmes lors des scènes de révolte des Chavistas, fait mériter aux monteurs une bonne bastonnade.

Allez,

Câlins, pelles, molotovs,
&.

Gomeux a dit…

Agee se trouve encore à la bibliothèque nationale. Y en ont 3-4 copies pas trop maganées.

& a dit…

Il existe pas, mais la Bibli en a des copies ! Coool !

& a dit…

Ce type vient de me lancer sur une piste…

Gomeux a dit…

Philipe Agee inside the company

Profitez en pendant qu'il en reste!

swan_pr a dit…

je sais pas si c'est bon ça, c'est vraiment creux et long à downloader, mais je te laisse le lien:

http://www.archive.org/details/AV_540_541-THE_COMPANY_AND_THE_COUNTRY-_A_CONVERSATION_WITH_PHIL_AGEE

je lis pas ton comm, je vais regarder le doc avant. c'est tu pas cool ce site là? (mais pas très touffu, j'achève de visionner ce qui me semble intéressant). ça peut sembler un peu moins aride qu'un livre comme source d'information pour certains. moi en l'occurence. occasionnellement.

swan_pr a dit…

ahhh je te corrige! Ernesto, on le voit! à 1:29:21 héhé.

(j'ai ramassé à l'aéroport Frank Pais un livre intitulé Testimonies about Che, Compilation by Marta Rojas, et le ton du film m'a beaucoup rappelé celui du bouquin)

& a dit…

Eeeeehh beeeh. Le vidéo n'est plus disponible. Ah, ah ! Tant pis. Ils le remettront peut-être en ligne, ça peut être temporaire. Bon.

J'ai écrit mon commentaire tout en sachant qu'effectivement on voit à un moment, une sorte de grille de fenêtre à l'effigie du Che, mais qui apparaît à l'envers pendant 500 millisecondes. Je sais pas si c'est à ça que tu fais référence, ou à Camilo Cienfuegos sur la tribune avec Fidel Castro. Je vais retourner sur le site quelques fois dans les prochains jours avec l'espoir de voir la chose précisément.

Morgane Le Fay a dit…

Salut poking buddy,

Pas mal le site qui héberge ces documentaires, j'abonde dans ton sens un max ; c'est du typical provocative american show... Beurk mais bon, certains sujets qui sont regroupés ne manquent pas de piquant, malgré les thèses conspirationnistes habitels, comme le show de Spurlock qui envoie une "méchante" athée vivre 30 jours chez des "gentils" chrétiens.
Bref, a prendre et à laisser mais tout de même deux trois perles ici et là.

Bonne année et mille câlins :-)

& a dit…

Eeeh mille câlins ! Uhm… Ça devrait éponger mon déficit. Eh eh…
Rebienvenue dans le Crachoir, Morg !

xxx
&.

rwatuny a dit…

HAVANA - Philip Agee, a former CIA spy who exposed its undercover operations in Latin America in a 1975 book, died in Havana, the Cuban Communist Party newspaper Granma said on Wednesday.

lazaks!

rwatuny a dit…

Je suis en train d'écouter le film War on Democracy, et dans la section sur le Chili, à la 52 minutes, on mentionne Allende qui refuse de se rendre et se suicide.
Ça, c'est l'histoire officielle. En réalité, il a été assassiné de plusieurs balles dans le dos.
Un bon ami de mes parents, le journaliste Michel Gauthier De Radio-Canada était au Chili au moment où c'est arrivé, et nous a raconter.

oxiaskjl!

rwatuny a dit…

La franchise de Duane Clarridge est surprenante.

Et déprimante.

Et rushante.

qiuac!

rwatuny a dit…

La sorte de grille de fenêtre à l'effigie du Che, c'est un écran à sérigraphie, qu'on utilise pour faire des tshirts ou des posters.

hbeuprjv!

rwatuny a dit…

Aller pour les paresseux (et paresseuses) comme moi, voici le lien mentionné par swan_pr.

Alternative Views #540,541: THE COMPANY AND THE COUNTRY: A CONVERSATION WITH PHIL AGEE (PARTS I&II) (1995)


exkqyzff!