Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

mardi 15 janvier 2008

Abu Ghraib pour les nuls







Avertissement : Ce message ne s'adresse pas à tous.
Loin de là.
.
.
.
.
.
Doodle, je te connais, passe à autre chose, stp.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
STOP ! Le party, le niaisage, le guignol, c'est fini.
.
.
.
.
.
.
.






































—————
Sources :
Washington Post
Guardian
NBC
ABC
NY Times

91 commentaires:

Gomeux a dit…

God bless america.
In god we trust.
Shock and awe.
Calisse.
D'esti.

Renart L'éveillé a dit…

Tabarnac...

Méthane Alyze a dit…

Jesus Christ Mak.

C'est ça qu'on fait avec la liberté.

Gomeux a dit…

Ça et de la promotion.

& a dit…

Désolé. J'ai pas de fun, aujourd'hui. Je trouve surtout lourd qu'on prenne ça à la légère, voilà.

Franswa P. a dit…

Bordel.
On a beau savoir en filigranes, ça fait mal en vrai.

Daniel a dit…

C'est de la grande barbarie, celle qui provient de profondes catacombes spirituelles et qui se nourrit à même la barbarie "ordinaire" de bien des esprits moyens, très moyens

& a dit…

@ Fran : ;0)

@ Dan : c'est pas ça. C'est le contraire. C'est l'hypercivilisation, toujours, qui donne des ordres à cet effet. Il se trouve toujours de pauvres malades pour y trouver un rôle et s'y épanouir. Nous avons tant de déficits. Les malades sont dégoûtants, évidemment. Mais leur place est en clinique. C'est pas Mengele, qui me glace le sang le plus, contrairement aux indications socio-culturelles reçues. Moi, c'est les Warburg, qui me font frissonner d'horreur. Trouver la source qui les produit, couper cette source. Ça doit se faire ?

da Bitch a dit…

J'ai honte pour l'humain... et moi mon coeur saigne de voir cte merde trop souvent.

Ruobé a dit…

> Trouver la source qui les produit,

L'argent donc la propriété.

> couper cette source.

L'anarchie bien sûr !

> Ça doit se faire ?

C'est inéluctable, mais tellement lointain ! Nous ne sommes pas nés à la bonne époque.

& a dit…

Non, c'est simple, j'en suis sûr.

Lyne-la-lune a dit…

J'ai braillé.. dans quel monde vivons nous ? ...

& a dit…

Je vous le dis, quand je viens commenter, je ferme les yeux.

@ Bitch : paix.

@ Ruobé : paix.

@ Lyne : ici, maintenant. C'est à nous de jouer.

Mistral a dit…

Voici ce qu'on va faire. Toute la tribu. Les Facs en premier, pis Ed avant ça, pis Gomeux pis vous tous qui trollez par-icitte ou un autre site relié a notre conglomérat. Pis moi, qui dois renouveler mon adhésion. Pis Big Mac, ma foi, je suppose qu'il est en good standing avec AI.

Non, je parle pas d'Intelligence Artificielle: celle du Scotsman est Surnaturelle. Je vous propose qu'on adhère tous à Amnistie Internationale. Tu suite, genre. Today. Avant que les photos ne s'estompent et que les images ne se dissolvent dans tout ce qu'on doit faire. Vous savez comme ça va vite.

Amnistie, ça coûte trente piasses, quinze pour les étudiants. Membership annuel. Je vais en causer sur mon modeste blog et les filles vont déclencher un boucan d'enfer chez elles ou alors je ne connais pas nos Femmes Testiculées! C'est un début. C'est quelque chose. Jesus Christ Mac! comme dit l'autre si bien.

Fucking Jesus Christ...

& a dit…

C'est fait.

Mistral a dit…

Itou.

(Pas la partie sur fourrer Jésus-Christ).

Patrick Dion a dit…

God bless America
Nation of Thee
Praise the Lord
Amen

Pis après ça on se demande pourquoi on perd la foi dans l'homme. Crisse.

& a dit…

Et pourtant non. Plus je lis, plus je comprends, plus j'aime. Mais ça sera jamais drôle. Jamais.

Le minimum qu'on peut faire, nous, qui payons les Abu Ghraib par nos emplettes et notre silence, c'est de ne pas en ajouter sur leur souffrance. De ne pas en faire des blagues. Ou du spectacle. Ou de la câlisse de promo. Et si on bande sur Abu Ghraib, c'est pas drôle. Non. C'est pas drôle.

Mistral a dit…

Ché pas, Pat. Tu blâmes la nation ou la nature humaine?

Je penche full planche vers l'hypercivilisation de Big Mac. Une hypothese qui nécessite une armée de volontaires.

Des kids ahuris, boutonneux, ignorants et pauvres, oui. Mais volontaires.

La sauvagerie des temps pré-Révolutionnaires n'avait rien a envier a la nôtre, sinon par l'échelle homicide, mais justement: les soldats haissaient la guerre, pour la plupart, et la faisaient de force, et l'État n'était pas encore assez organisé pour ordonner leur systématique carnage. De plus, on se battait corps a corps. Ca fait, disaient les Hauts-Latins, une tabarnak de différence.

Mistral a dit…

Dion! You cheated your own son? What kind of man are you? T'as parié y a deux jours de slacker la tévé et l'ordi! Or, t'es ici 4 minutes avant neuf heures, banging away! Shame shame shame on you!

M'as te stooler, itou. I'm gonna squeaaaaal like Ned Beatty in Deliverance.

gaétan a dit…

Fais ma part. Tendance à oublier cette partie de toi mon &. Une chance qu'il y a un Christian Mistral pour me le rappeler. Je sors les ti-aimants à frigo pis ajoute le crachoir à mes lectures.

Mistral a dit…

C'est son Dark Side of the Force, genre.

But I've seen him much, much darker. Brrrr...

Gomeux a dit…

Ça y est.
J'ai donné, c'est jour de paye, bon timing Mist.
L'équivalent d'une couple de six packs de Fin Du Monde. C'est de bon ton.

Mais une question demeure, un os dans la gorge.
Je me sentirais schizophrène ET collabo si je fermais ma boête.

Guantanamo et Abu Ghraib pour vendre des livres, c'est low life en tabarnac.


De deux choses l'une:

-Soit j'écris directement à Coups de Têtes et je leur fait part de mes modestes impressions (de toutes façons, je connais déjà la réponse qu'ils m'offriront...).

-Oubedon j'écris à Amnistie et je les aiguillonnent sur le site de Coups de Têtes.
Je me demande si ils vont se faire traiter de curés.

Pis dla marde, je fais les deux.

& a dit…

Oooh yeah !

Mistral a dit…

Moi je peux rien faire. Paske Mac me dit rien. Paskon n'a pas joué à la ringuette ensemble.

& a dit…

Pourtant, si !
Je dis. Et on a joué.

Gomeux a dit…

Jvas vous laisser votre intimité.
Vous semblez avoir des choses à règler. Jvas être dans le salon.
La game commence betôt.

The Green Head a dit…

Je suis passée..
J'ai vu ! Je veux dégobiller ma rage.

Je me sens tellement impuissante...
Mais voici que vous me proposer Amnistie. J'y crois...Je crois que c'est par l'union qu'on massacre la bétise humaine. Ça me fait peur de faire partie de cette humanité là, d'avoir des gènes semblables à ceux que j'apellerais sans remords des remplis de marde !

Moi aujourd'hui je me bats pour arrêter le massacre des baleines...pis j'vois que y'a des combats similaires à mener. J'ai peur de m'essouffler d'être de ceux qui ont le coeur crevé par l'humanité !

& a dit…

Bizarrement, ça se ressemble, tout ça. Mais j'ai encore vu personne faire des blagues dans leur pub sur le massacre des baleines. Je suppose que ça leur fait une belle jambe, à elles, ou euh... une belle nageoire.

& a dit…

Le roman qui fait passer un baleinier japonais pour la chaloupe de mononc' Gilles. 

& a dit…

Le recueil de poésie qui fait passer Auschwitz pour une chicane de cuisine

& a dit…

Le conte philosophique qui fait passer la Kolyma pour les jardins de Versailles

& a dit…

Le show d'humour qui fait passer le SIDA pour un ongle cassé

& a dit…

Le film grâce auquel le génocide arménien est vu comme un match de babyfoot

& a dit…

L'émission pendant laquelle on se dit que la famine au Sahel, ça n'a pas été bien pire que quand on échappe une frite dans la voiture

& a dit…

L'expo photo qui te fait réaliser que l'extermination des aborigènes par l'Europe, c'est pas pire que plein de poils de chien sur un divan neuf

& a dit…

La sculpture qui fait qu'on sait plus ce qui est pire entre une pizza livrée froide qu'y manque l'extra smoked meat et la guerre d'Espagne

Mistral a dit…

Be fair! Ça dépend ouske t'as commandé!

& a dit…

La comédie musicale qui fait passer Pinochet pour Annie Brocoli

Mistral a dit…

Chez Franco Pizza Nuovo, ils livraient jusqu'à midi across les Pyrénées, mais leur viande fumée valait pas de la marde. Y avait un arrière-goût de Garcia Lorca, tsé veux dire?

& a dit…

L'opéra-rock qu'en le voyant, ton cœur oscille vachement entre boire un verre de jus de légume et te planter des épingles dans les yeux

& a dit…

(mdr, Mist)

Le groupe rock qui fait passer l'Inquisition pour un ciné-quiz

& a dit…

Le tableau qui vous fera préférer le cancer à l'orgasme

Mistral a dit…

Torquemada Montpetit?

Mistral a dit…

Anything from Pollock.

& a dit…

La pièce de théâtre dont on sort en se demandant ce qui est préférable entre un trio massage-scotch-cuni et le tsunami

Mistral a dit…

Cancer, peut-être pas, mais lèpre? Au moins tes croûtes sont gratos et à toi en propre...

Mistral a dit…

Le tsunami est sous-estimé. S'il frappe la Californie le soir des Oscars juste avant la toune de Britney ou l'intervention de Whoopi, la moitié du monde jouit.

& a dit…

(un genre est né : un Edisme)

Le striptease à la fin duquel le public hésite entre commander du chinois et la révolution culturelle

& a dit…

Le son et lumière qui vous rappelle que si vous avez perdu une jambe dans un accident, tout le monde s'en câlisse

Mistral a dit…

Numélo 4 poul 2, hold the libs, put chicken chaiman Mao instead!

Acloss the Pylénées... Hully up! We'le hungly!

& a dit…

(rofl, Mistral !)

La recette si délicieuse, qu'en finissant notre assiette, on hésite entre sodomiser les enfants ou piquer un petit somme

Mistral a dit…

Z'ont changé leur jingle, I heard!

C'est Bigras qui le chante en lieu de Charles Trenet.

Mistral a dit…

Ça va mieux, Mackie? Got some of it out?

Je présumerais pas, mais me semble à moi que c'est pas si grave. You fought the good fight. Si tu veux, on y retourne et on assaille vraiment. Just think it over. Get drunker first.

& a dit…

Participes, toi-aussi ! Propose le à ta classe comme exercice de réflexion !!!


Edisme pour tous et toutes :
[Œuvre X, si forte qu'elle fait mélanger banaité Y et horreur Z]

Allez ! Zouu !

Mistral a dit…

Ma classe? Elle est bien basse. Chu kun pauv couillon d'écrivain, même pas un prof de cégep. Même Ed et Mike ont enseigné la litt à des Mongols défavorisés, mais pas moé. Ma classe?

Zou?

& a dit…

(je te parlais pas à toi directement, Mist, mon cher, c'était pour les petits écoliers du MONDE ENTIEEER !)

Mistral a dit…

Y avait des putains super à Cognac dans le temps! Un peu chères, paskon pouvait pas les acheter pour une bouteille de Cognac, mais bien douces et solides. Doivent avoir cent ans maintenant...

Bright side: doivent charger moins cher et l'expérience compte en ces matières. Ça te dit pas? Lorazepam et moi on part une collecte. Ed is yesterday's cause.

& a dit…

La bande-dessinée si marrante qu'elle fait passer Marc Lépine pour un joueur de tennis

& a dit…

La performance si prenante qu'on hésite entre faire couler un bain et acheter des actions de Barrick Gold

Mistral a dit…

La démocratie sombre et sister qu'on piétine entre Hillary et Baraque.

Miléna a dit…

Le monument si impressionnant qu'il fait passer un viol collectif pour de la mousse au chocolat

Gomeux a dit…

woua! Miléna, right on!
Moi je disais Le suc à crème qui torche tellement qu'il fait passer le zirclon B pour de la cassonade

Mistral a dit…

Haven't seen mine yet, Mel. In some circles, tight circles, it has been described as such. Or as butterscotch.

Mistral a dit…

Gom: the unknown genius.

You make me piss my pants every goddamn time, man!

Miléna a dit…

La tour de Pise tellement penchée qu'elle fait passer Hiroshima pour un martini aux litchies

Gomeux a dit…

Mist: Miroir!

Chu connu dans mon cercle.

MadeInHell a dit…

impuissance... c'est mon senti :-(

Ostide Calisse a dit…

Avec ce post, tu as réussi à me faire perdre le peu d'américanophilie qui me restait. Je les considère désormais comme les nazis du XXIème siècle. Pour vrai.

& a dit…

Lis un peu le Mauvais Siècle, tu vas pouvoir enlever le « I » de XXI.

Ostide Calisse a dit…

Le lire juste un peu?

Miléna a dit…

Le livre si insupportable qu'un cocu, après l'avoir lu, plutôt que de contempler une biche qui s'abreuve dans un lac à la brunante, préfère sucer la bite qui fourre sa femme 

Gomeux a dit…

Je vois pas comment quelqu'un pourrait battre celui là.
On ferme les livres, Miléna rocks.

Mistral a dit…

Les livres de Chabot?

Lady Guy a dit…

Quoi, c'est la première fois que vous voyez ces images-là? Vous me niaisez? Elles ont pourtant fait le tour du monde quand elles ont été découvertes! Elles sont sur des centaines de sites sur Internet! Et le camp de concentration de Guantanamo n'est toujours pas fermé, à ce que je sache.
Les images de viol, par contre, restent à préciser - elles ne viendraient pas seulement d'Irak.

Mistral a dit…

Viennent de Louiseville.

Lady Guy a dit…

C'est ça, rigolons et abonnons-nous à Amnistie International. Les gens font sur Internet des recherches de "viol en Irak" pour s'exciter. Ça ne m'étonnerait vraiment pas qu'il y ait des films pornos sur le sujet, vu que c'est en demande.
Certain que ça se passe: le viol est systématique en temps de guerre, comme la torture. On n'a rien vu et rien entendu encore. Mais ceux qui sont contre cette horreur ne doivent jamais user des mêmes méthodes que ceux qui l'approuvent; on ne combat pas la propagande par la propagande. On la combat avec la vérité, aussi difficile que ça puisse être. Anyway, elle parle d'elle-même, mais ça veut pas dire qu'on l'écoute.

Mistral a dit…

Eh! Oh! Slacke sul marasquin, tite-mère!

On a 4 nouveaux membres d'Amnistie aujourd'hui. Kestu fais de bon pour l'univers, toi, dans le cahier de dimanche?

Don't fuck with this.

Lady Guy a dit…

Je sais pas, le cahier est en pause depuis un mois. Et toi, kestu fait pour qu'il existe?

Mistral a dit…

Kesse j'ai fait pour qu'il existe, you should ask. Et pour que Lady Guy existe. J'ai fait ma grosse part, et si je l'avais pas fait, tu serais pas ici pour me cracher au cybervisage, so fuck off!

Lady Guy a dit…

Personne ne m'a créée sauf ma mère. Et je ne crache jamais sur personne, ce n'est pas mon genre. C'est pourquoi j'ai été la seule à accepter de t'interviewer quand plus personne ne voulait le faire, dans ce fameux cahier du dimanche. Je ne te dois rien, tu ne me dois rien.
Pour moi, ça se termine ici. Rien de personnel, car ce n'est... justement pas mon genre. Surtout pas sur un post qui parle de torture en Irak. Ça devient indécent, ennuyant, et ridicule.

Mistral a dit…

Again: fuck off.

Tu me devras au moins ça.

Hypocrite. Faux-cul. Ingrate.

La Presse fait une faveur à Christian Mistral en l'interviewant? Sors ta tête de ton cul et ton cul de La Presse. Ça presse!

Patrick Dion a dit…

Christian:

Uno, j'ai le droit de me servir de mon ordi pour la job entre 8h et 17h30. Et de faire le tour des blogues, ben, ça fait partie de ma job. Pas de ma faute si je suis incapable de commenter quand ça m'interpelle.

Deuzio: Je blâme l'État (avec un gros É) ET la nature humaine, sa mollesse, à quel point elle est influençable. L'état américain dicte mais les moutons suivent. Je déplore le manque de curiosité et d'ouverture de certains. Ça me pue au nez que des soldats obéissent aux ordres ou que d'autres prennent plaisir à humilier des êtres humains à ce point. Mais ça me pue aussi au nez quand je vois un peuple qui reste à genoux et qui ne veut pas voir ce qui se passe dans sa propre cour.

ip-h a dit…

Bordel mais on s'en fout de l'Etat, ce sont des humains là, par terre, dans le sang et la merde ! Allo ?

L'Etat il a bon dos, mais ce n'est plus grand chose aujourd'hui, ce n'est plus toi ou lui ou elle maintenant, ce sont juste les marchands d'armes, de pétrole et les banques qui dirigent et ils s'en foutent aussi, il n'y en a plus d'Etat, sortez du 19ième siècle !!!

L'Etat ils lui ont fourrés tellement profond leurs queues qu'il ne peut plus bouger, tous ses sois-disant représentants ils ont la chiasse, ils ne bougent plus, collés sur le trône percé de l'hémicycle sénatorial qu'ils sont les cons !

Le peuple... quel peuple ?
Celui qui a renoncé à comprendre pour s'agglutiner devant la TV et qui a oublié l'Histoire ? Ce peuple qui a renoncé à un peu de liberté pour un peu plus de sécurité ? Il ne mérite aucune liberté ce peuple là, juste de subir mille fois le sort de ses ennemis. Que les millions de victimes de l'impérialisme américains m'en soient témoins.

De toute façon de la part de personnes assez stupides pour avoir été abusées par le 911 cela ne m'étonne pas. Et me faites pas chier parce que je suis capable de bien pire que ces salopards de soldats, et vous aussi, même si vous vous voiler la face. Et oui, on est tous humains !

Après un bon conditionnement n'importe qui est capable de n'importe quoi. Ces soldats ont été déshumanisés pour pouvoir tirer sans réfléchir, torturer sans réfléchir, de belles bêtes de guerre ma foi... CQFD

silexmt a dit…

Errr... arrêtex moi si je dis une connerie, mais si les américains sont les nazis du 20e siècle, les nazis étaient quoi eux? Les américains du 19e? du 20e?

Les fascistes du 20e siècle? Et les fascistes étaient quoi d'abord? Les nazis du 21e?

C'est pas clair tout ça

& a dit…

Salut Pat, Ip, SIlex.

Les Américains sont les habitants de l'Amérique. Mais les États-Uniens, qui aiment bien se voir comme les seuls Américains, et voir les autres peuplades des alentours comme des employés de leur « cour », ne sont pas nazis.

Les Nazis étaient les membres d'un parti fasciste actif en Allemagne de 1926 à 1945, ayant connu une baisse abrupte de popularité vers la fin de la guerre, on ne sait trop pourquoi. Du moins, certains semblent l'avoir oublié.

Le parti Nazi comprenait des centaines de milliers de membres, regroupés en "troupes de choc", les SA et les SS. C'était un parti militarisé. Le parti Nazi a été financé par des intérêts États-Uniens. L'effort de guerre Nazi a été financé par des industriels états-uniens. Ford, Standard, GE, Dupont, tous y étaient. Une des idéologies les plus frappantes du NSDAP, l'hygiène raciale, a été perfectionnée à l'institut Kayser Willhelm, financé par notre ami John D., mais trouvait carrément son origine dans les « travaux » charlatanesques (quack science) des instituts eugénistes états-uniens.

Depuis la fin de la seconde guerre, l'emprise des services secrets sur les États, et le contrôle exercé sur ceux-ci par un groupe très restreint de familles oligarchiques, a fait en sorte que différentes saveur d'un nouveau fascisme cool soient mises en marché. La version des Néo-cons, qui ne sont pas très néo, ressemble à s'y méprendre à la forme de gouvernement privilégiée par un des fondateurs du fascisme, le dictateur italien Benito Mussolini.

Mais après la comédie électorale, le good cop devrait revenir à la barre, châtier quelques bad-cops, poursuivre le travail de façon plus élégante et subtile, et tout rentrera dans l'ordre.

Les Américains ne sont pas nazis. C'est leur État, qui est fasciste. C'est pas d'hier. Les peuples de l'Amérique du Sud le savent depuis belle lurette.

Je me répète, mais le fascisme est un des aboutissements, le perfectionnement de la technologie de la cité. Le fascisme est le contraire de la barbarie, c'est le prolongement de l'empire Romain.

La guerre et le fascisme sont indissociables. Il n'y a jamais l'un sans l'autre. Le fascisme fait toujours semblant de conquérir des territoires alors que c'est l'humain qu'il veut soumettre.

Le fascisme n'existe pas sans répression sexuelle. Les arguments avancés par le fascisme n'ont jamais le moindre intérêt. Le fascisme se contredit, se mort la queue, ne semble avoir aucun sens. C'est qu'il a beaucoup plus. Le fascisme représente l'incarnation pratique et concrète de la possibilité de vengeance sexuelle. Le sexe et sa répression sont au coeur du fascisme, sont le moteur qui fait que le peuple accepte si docilement de se laisser berner.

Renart L'éveillé a dit…

Je suis faberglasté par ton dernier commentaire, mon cher &.

& a dit…

Uhm… coquilles et obscurité, mais il était tard. je reviens sur tout ça dans un chapitre du MS bientôt.

jo jaguar a dit…

Monsieur McComber il y a un livre qui devrait vous intéresser et que vous connaissez peut-être déjà:
"Le principe de Lucifer" de howard Bloom.
La première phrase
Il y a mille huit cents ans dans la ville de Rome, un hérétique chrétien influent du nom de Marcion regarda le monde qui l'entourait, et en tira la conclusion suivante : le Dieu qui a crée notre cosmos ne peut pas être bon.

jo jaguar a dit…

Le premier chapitre:


http://www.
lejardindeslivres.fr/05bloom1.htm

Poisson Pêcheur a dit…

"les armes, les mots, c'est pareil, ça tue pareil" (Leo ferré)