Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

samedi 15 décembre 2007

Discussion sur Cuba


Une discussion enflammée s'est engagée sur un autre blog. Comme c'est pas la place, j'ai proposé aux autres de poursuivre ici.


Ostide, c'est pas de Cuba que tu parles, c'est de Varadero. Pis c'est pas non plus de Varadero dont tu parles, c'est de ce que ta côlisse de tévé capitaliste t'a dit. Ta petite morale dictée par la NED, tu peux te la foutre à la prostate, amigo ! Réveille-toi, mon cher. Renseigne-toi un peu, ailleurs que chez leurs ennemis, évidemment, c'est à dire ailleurs qu'à la télé.

19 commentaires:

rwatuny a dit…

Tu nous copies le con texte pour qu'on ait le contexte !

gtqnnq !

& a dit…

Justement, je me demandais si c'était éthique... En tout cas, c'est chez monsieur Biscuit.

rwatuny a dit…

Éthique ?
Tout à fait.
C'est même l'essence du ouèbe.
Tant que tout est cité correctement.
Mais les liens, c'est bon aussi.

Mais bon j'ai lu.
Encore quelqu'un qui parle la bouche pleine.

bhywm !

swan_pr a dit…

from Time magazine (une autre source solide d'information!):

Raúl, 75, "provisionally" succeeded the gravely ailing Fidel (yé mort sti, hello?) last July, promptly demonstrating a laid-back style and commitment to pragmatic economic policies. A merciless executioner during the revolution's early days, he later enforced cruel purges and crackdowns. He has remained a staunch Stalinist ally of the Kremlin.

reste plus qu'à visionner un ptit spécial CNN, et mon dieu, nous voilà tous bien informés! pas besoin d'aller visiter d'autres pays libres comme la grèce pour se faire une opinion!

& a dit…

Cuba est « la dictature la plus sanguinaire du 20e siècle », selon Radio-Canada. Un de ses journalistes chroniqueurs a déclaré ça sans rire, histoire de faire un petit caca à la sortie de Diarios de motocicleta. Il a ensuite ajouté à propos du Che qu'il était ce fou meurtrier qui « se promenait un peu partout en Amérique du Sud en tuant les gens à la mitraillette dans le but de les libérer ».

J'ai gardé ma correspondance avec l'ombudsman de RC. La conclusion (je cite de mémoire) : seuls le bulletin de nouvelle de RC est tenu de respecter une quelconque éthique journalistique. TOUT LE RESTE DE LA PROGRAMMATION EST LIBRE DE DIRE N'IMPORTE QUOI. Pourquoi ? Parce qu'il s'agit d'entertainement. De DISTRACTION.

Tiens, pour m'amuser, je vais creuser dans mes backups et vous sortir toute la patente, que je vais poster ici.

Eh eh eh. On va bien se marrer.

É.

& a dit…

Il est où, l'autre zigue !? Je monte ça pour son bénef et il se montre jamais !

& a dit…

Je cache ça ici, j'ai trop honte : Immonde publicité.

rwatuny a dit…

J'ai beau savoir, je trouve ça creepy.

caiyj !

& a dit…

Eh eh eh ! C'est un commentaire empreint de symbolisme. Poil au prisme.

Gomeux a dit…

En suivant la logique de l'autre, euh, zigue( poil au figue ), il manque Fidel dans ce trio.

& a dit…

Et Chavez !
Et Bourgeault.
Et Jean Moulin.
Et Bolivar.
Et San Martin.
Et Che.
Et Bakounine.
Et Danton.
Et Lumumba.
Et euh… Plein plein d'autres… Mais y a que de la place pour 4, dans ce module !

Ostide Calisse a dit…

Twit. Fumeux de vieilles bobettes en chanvre d'anorexique hippie qui ne se lave jamais. Tree Hugger. Préjugeur (puisque tu ne sais même pas qui je suis et que tu te permette tout de même de me juger).

Ostide Calisse a dit…

Et que je te repogne à citer Bourgault ici, ça frôle le sacrilège.

& a dit…

Belle entrée.

Que tu me « repogne » ?
Tu feras quoi, pauvre petit ? Tu vas ajouter un mini caca tout neuf dans ton cloaque ? Pleutre !… « Profil non disponible » !… Anonyme qui ose même pas être anonyme ! Hou-là ! Pissou !

Lâche ta tévé, ô grimaud. T'es Bruce Lee juste dans ta petite tête de mange-glagla. Commence par lire, avant de régurgiter ta salive. Précoce !… Volaille !…

Bon, quand tu reviendras, si jamais tu reviens, amène des idées. Je crois bien que tu es le tout premier à arriver ici le cerveau vide en près d'un an. Même les Adéquistes avaient au moins un truc clair à proposer (même si y sont jamais venus s'essayer à me les casser, mes mains, finalement).

« Sacrilège ». Stie. T'es plus bête que je croyais. Ta petite religion des icônes de la presse du samedi, tu sais quoi ? Roule la, humecte la comme y faut dans ta couche, pis mange la en accompagnement de la poutine qui te sert de kultur, eh, cancre.

Ah, j'oubliais presque. Bienvenue dans le Crachoir, Ostide Calisse.

&.

Gomeux a dit…

Faudra penser à fermer les fenêtres.
J'ai senti un courant d'air.

swan_pr a dit…

un herbier! hahaha! (excuse moi le décalage)

sérieux... quoique j'apprécie grandement tes propos &, ce qui est dommage c'est qu'Ostide n'a absolument rien à dire. il ne fait que cracher des énormités et attendre voir ce que ça donne. c'est tout à son désavantage. on aurait droit à tout un débat s'il avait un début d'intelligence.

TheRedHead a dit…

J'adore lire vos énormités ! C'est du trash littéraire carrement. Bon le sujet principal s'emble m'échapper donc je vais me taire à ce propos.

Mais tout de même vous vous ramassez à grand coup de mots bien tricotés et je jouie intensément à cette lecture !

Une p'tite rouquine qui continue de vous lire dans le silence.

& a dit…

Le début de l'affaire aura été que le monsieur traitait Cuba de « pays de merde ». Il en a rajouté 3-4 couches ensuite. Moi j'ai vraiment bien rigolé, mais personne ne me croit. Enfin. Ça semble terminé. On passe à autre chose, tiens ! J'y travaille. Un autre clou dans le même cerceuil.

Gom : jamais, hin, hin, hin. Notre amour nous réchauffe bien au delà de ce que leur ignorance pourra envisager.

Swan : rofl.

Bienvenue dans le Crachoir, Tête-Rouge.

Gomeux a dit…

Ouais, je me suis rendu compte que mon message pouvait laisser croire que j'en appelais au boycott. Il n'en est rien.
Je voulais plutôt dire:
faudra pas oublié de passer la moppe y a le chien qui a encore pissé à terre.
Autrement dis, comme tu disais, next.