Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

samedi 22 septembre 2007

Grand Concours™ SINISTRÉ - Le CRACHOIR©™


--- Pour diffusion universelle immédiate ---

Participe au Grand Concours SINISTRÉ Le Crachoir et cours la chance de gagner un de nos prix d'une valeur de plus de
1 million !*

Tu as toujours rêvé d'aventure, d'action et de buzz full trendy cool ? Voici ta chance ! Le feu, un bombardement de la US AirForce, ou même une invasion de mycotoxines dans ton taudis, te force à tout jeter dans le banc de neige ! Wow ! Trippant ! Ton défi en tant que participant(e) est de déterminer quels livres tu vas emporter dans ta boîte de carton CRACHOIRWORLD !

Fais-nous une liste de tes 75 livres essentiels, ceux que tu ne peux pas laisser brûler, se décomposer, ou même être dévorés par les terroristes barbus. C'est vraiment ta chance d'exprimer ta vision, ta passion, tes désirs et aussi ta... personnalité. Envoie-nous les résultats de ton activité ! Ta liste doit nous parvenir par commentaire sur le Crachoir, par courriel, ou encore dans un cahier de feuilles mobiles reliées par de la petite corde de couleur avec des boucles, que tu confieras à ton bureau de poste en spécifiant bien l'adresse :
A/S
Grand Concours™ SINISTRÉ - Le CRACHOIR©™
CRACHOIRWORLD GLOBALMEDIACARTEL
1 rue Danmonku, suite 100
Censwit, Rosiekekpart
480382

Premier prix :
Une boîte de livres complète** CRACHOIR WORLD, contenant tous les choix du Crachoir de tes oeuvres préférées comme chez Opra, mais gratuit !*** d'une valeur de plus de 400 000 !**** ; un voyage weekend valeur pour deux personnes***** dans le pays de ton choix****** Tous frais payés !*******. Une barre énergétique gratuite ! Un cocktail de bienvenue gratuit ! Un abonnement d'un an au Blog Le Crachoir ! Et plusieurs autres prix qui sauront te distraire et combler tes passions !

Second prix :
La même chose, mais plus petit, et un peu sale.

Troisième prix :
Un abonnement d'un an au Blog Le Crachoir !


—————
* Valeur totale. La couleur et la quantité peuvent varier. Le contenu se tasse durant le transport à dos d'esclaves en montagne. Tous les prix exprimés en devises ZWD, non échangeables, uniquement à titre indicatif, sans limiter la généralité de ce qui précède, sans préjudice, en fonction de la juridiction. Des lois peuvent s'appliquer. D'autres, non. Recycler là où les gens ne se crissent pas de l'environnement. Le montant du prix sera attribué à la mort (un an et un jour après confirmation par trois légistes indépendants du décès de causes naturelles ou accidentelles, sauf acte de Dieu ou folie) du dernier descendant de la lignée du dernier actionnaire de la dernière filiale du Cartel.
** Livres non inclus
*** Livres à acheter séparément. La boîte contient les suggestions, ainsi que des offres couleurs de nos partenaires, des propositions d'assurance, des échantillons de parfum imité chinois, des sachets de sel à ne pas consommer et des photos de tes vedettes et aussi de mon cul.
**** La valeur peut varier selon la saison
***** Les deux personnes doivent être des femmes bisexuelles et partageront la tente monoplace du président de CRACHOIRWORLD™ pour la durée du séjour, sauf en cas de feu, vol, vandalisme, acte de Dieu ou folie.
****** Parmi une liste de un (1) pays où se trouvera alors le secrétaire général du Congrès Crachoirmonde-Justice-Paix.
******* Les frais couverts par le concours n'incluent pas : déplacements (avion, train, voitures), les locations de vélos (obligatoires), la nourriture, les piles des lampes-guidon, la boisson (à part le cocktail de bienvenue), les dessous affriolants (à négocier), ni tout autre frais que la direction du Crachoir pourrait avoir oublié d'inclure dans cette liste, sans limiter la généralité de ce qui précède ni préjudice au casus belli, sous réserve de pisser dans le sac du greffier 19 fois sur 20 à 95%, à 0c au niveau de la mer.

46 commentaires:

& a dit…

Je me gorrrroche à l'eau. Je sens déjà certains papes préparer l'huile bouillante et les clous... Entéka.

75 bouquins à sortir en vitesse en cas de sinistre

Ernest Hemingway : Complete Short Stories, Finca Vigia Edition
Ernest Hemingway : The Torrents of Spring
Ernest Hemingway : The Sun Also Rises
Ernest Hemingway : A Farewell to Arms
Ernest Hemingway : Death in the Afternoon
Ernest Hemingway : Green Hills of Africa
Ernest Hemingway : To Have and Have Not
Ernest Hemingway : For Whom the Bell Tolls
Ernest Hemingway : Across the River and Into the Trees
Ernest Hemingway : The Old Man and the Sea
Ernest Hemingway : A Moveable Feast
Ernest Hemingway : Islands in the Stream
Ernest Hemingway : The Dangerous Summer
Ernest Hemingway : The Garden of Eden
Ernest Hemingway : True at First Light and a Lie by Noon
Louis-Ferdinand Céline : Semmelweis
Louis-Ferdinand Céline : Voyage au bout de la nuit
Louis-Ferdinand Céline : Ballets sans musique, sans personne, sans rien
Louis-Ferdinand Céline : Mort à crédit
Louis-Ferdinand Céline : Mea culpa
Louis-Ferdinand Céline : Bagatelles pour un massacre
Louis-Ferdinand Céline : Guignol's Band
Louis-Ferdinand Céline : Casse-pipe
Louis-Ferdinand Céline : Féerie pour une autre fois
Louis-Ferdinand Céline : Normance
Louis-Ferdinand Céline : D'un château l'autre
Louis-Ferdinand Céline : Nord
Louis-Ferdinand Céline : Guignol's band II
Louis-Ferdinand Céline : Rigodon
Louis-Ferdinand Céline : À l’Agité du bocal
Louis-Ferdinand Céline : Maudits Soupirs pour une autre Fois
Friedrich Nietzsche : Ainsi parlait Zarathoustra
Charles Bukowski : Notes of a Dirty Old Man
Charles Bukowski : Post Office
Charles Bukowski : Mockingbird, Wish Me Luck
Charles Bukowski : Erections, Ejaculations, Exhibitions and General Tales of Ordinary Madness
Charles Bukowski : South of No North
Charles Bukowski : Factotum
Charles Bukowski : Women
Charles Bukowski : Play the Piano Drunk Like a Percussion Instrument Until the Fingers Begin to Bleed a Bit
Charles Bukowski : Dangling in the Tournefortia
Charles Bukowski : Ham on Rye
Charles Bukowski : Hot Water Music
Charles Bukowski : Bring Me Your Love
Charles Bukowski : War All the Time
Charles Bukowski : You Get So Alone at Times It Just Makes Sense
Charles Bukowski : Roominghouse Madrigals
Charles Bukowski : Hollywood
Charles Bukowski : Last Night of the Earth Poems
Charles Bukowski : Pulp
Knüt Hamsun : Pan
Knüt Hamsun : La Faim
Knüt Hamsun : Victoria
James Joyce : Dubliners
James Joyce : Portrait of the artist as a young man
James Joyce : Ulysses
Simone de Beauvoir : Le Sang des autres
Simone de Beauvoir : Mémoires d’une jeune fille rangée
Varlam Chalamov : Récits de la Kolyma
Thomas Bernhard : Le Naufragé
Fyodor Dostoievsky : Les Frères Karamazov
Robert Louis Stevenson : Selected Writings (Ballantrae, Treasure Island, Jekyll et Moll Flanders)
Charles Baudelaire : Les Fleurs du Mal
Charles Dickens : Tale of two Cities
Pierre-Yves Thiran : Bal à l’abattoir
Eduardo Galeano : Las venas abiertas de América Latina
Webster Tarpley : Unauthorized Biography of George Bush
Ernesto Guevara de la Cerna : Notas de viaje
Ernesto Guevara de la Cerna : La guerra de guerrillas
Ernesto Guevara de la Cerna : Recuerdos de la guerra revolucionaria cubana
Ernesto Guevara de la Cerna : Diario del Che en Bolivia
Jose Marti : Politicas de Nuestras Americas
Raymond Carver : Selected Short Stories
Wilhelm Reich : The Mass Psychology of Fascism
Edward Bernays : Propaganda


————
— Pas de Kerouak ?
Euh... Non.

— Pas d'autres Québécois, pas d'autres parmi les amis ?
Euh... J'en adore plein, je les lis avec délectation, je peux en nommer ! Mistral, Beaudoin, Brisebois, Dompierre, Hamelin, Montpetit, Lauzon, Vézina, Arseneault, les grands disparus, aussi... Bien sûr... J'aime ! Je dévore ! Mais 75... C'est bien peu. C'est comme ça. C'est dur.

— Tout Hemingway, c'est exagéré !
Non.

— Céline, cet antisémite nazi ?
Oui. Il était ça. Oui.

— Hamsun, cet antisémite nazi ?
Oui. Il était ça. Oui.

— Guevara ? C'est pas mal quétaine hippie, tsé, genre... Pis euh c'était un fou sanguinaire... Ils l'ont dit, à Radio-Canada.
C'est ça, oui.

Où sont les grands classiques, les Moby Dick, Don Quichotte, Dorian Gray, tous ces livres qu'il FAUT avoir ? Que TOUT le monde aime ? Qui font consensus ?!
Euh... Dans le banc de neige ? Disons que ça sera pas long à retrouver dans le premier Échange venu.

— T'as pas peur qu'on t'en veule de ne pas avoir placé quelque part le bel Émile Nelligan ?
Euh... je suis certain qu'au centre de réfugiés, tout le monde en aura un exemplaire, si le besoin me pognait de me pitcher sur un de ses merveilleux et révolutionnaires poèmes.

—As-tu oublié Paulo Cohelo ?
Si ! Et aussi Jardin, Lemay, Bélanger, Pallaniuk, Gavalda ! Quelle distraction !

doparano a dit…

T'es en feu Eric dis donc....

75 livres... Shit, j'ai pas envie d'en sauver autant.



Je sauverais mes quelques dictionnaires, le journal intime de ma mère... Pis c'est pas mal tout.

Bon, ok, j'ai pas joué comme il faut mais j'aime l'idée.

'nique a dit…

Je pense que je dois avoir à peu près ça 75 livres!

Sérieusement!

Déjà les vieux classiques libres de droits, ou qui ne profitent qu'à un arrière neveu sans talent, si je les achète c'est en usagé et souvent je les donne après lecture.

Pour ce qui est de trucs plus récents, je me pose toujours la question à savoir si j'ai envie de donner des sous à l'auteur en question. Ensuite je me pose la même question pour l'éditeur. J'achète 99% de mes livres chez des indépendants. Je suis ridicule comme ça. Je suis tellement bon publique, j'aime peut-être 80% de ce que je lis, alors aussi bien encourager "du bon monde". Je sais, c'est ridicule. Un peu comme les gens qui achètent bio et équitable.
(Non Éric, je n'ai rien de Céline dans ma bibliothèque. :P)

Sinon, je ne sauverais que ce qui est irremplaçable, ou difficilement remplaçable.
Mes trucs de L'Effet Pourpre, par exemple.
Mes trucs dédicacés.
Mes livres qui ont eu la vie dure, qui racontent physiquement une histoire en plus de celle imprimée à l'intérieur. (voir mon Moutier extra sauce sur mon blogue, ou encore le Dompierre qui est tombé dans le bain et qui s'est ensuite mérité une dédicace hilarante. Ce sont les 2 seuls que j'ai ruinés à vie, je ne martyrise pas les livres, promis.)

J'ai pas respecté les règles, mais bon, j'ai bien répondu pareil, non?

gomeux a dit…

Vous me pendrez sur un bûcher suspendu au dessus d'une mare remplis de requins, mais j'aime la BD, faque je met de la BD.

Donc:
-Tout Bukowski en anglais sivouplait (34)
-Céline au complet (16)
Ernest Hemingway :
Complete Short Stories, Finca Vigia Edition;
The Sun Also Rises,
A Farewell to Arms,
Death in the Afternoon,
Green Hills of Africa,
To Have and Have Not,
For Whom the Bell Tolls,
Across the River and Into the Trees,
The Old Man and the Sea,
A Moveable Feast,
Islands in the Stream,
True at First Light and a Lie by Noon
(mais ma parole, ce sont les même choix que & me dira l'ami lecteur! Et je répondrai, as tu du feu?)
-Aguéev : Roman avec Cocaïne
-Raymond Carver : Where I'm calling from
-Manu Larcenet: Les quantitées négligeables (3 tome, pour le moment)
Alan Moore: From Hell
Chris Ware: Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth
Bernays: Propaganda
Éric McComber: Antartaticka; Sans Connaissance
Thiran: Bal à L'abattoir
Robert Capa : War and Peace
George Orwell: 1984

Ouan...
Y en manque, mais j'aime mieux avoir tout de Ferdine et de Buk plutôt que de trainer des sous produits. Mais qui s'en soucie,eh?

'nique a dit…

Larcenet!
Je te comprends tellement (j'ai même des tatouages de ses éléphants.)
Je prendrais "l'artiste de la famille" moi plutôt.

Anonyme a dit…

Voilà un sujet qi attire bien plus de monde que faut-il ou non privatiser Hydro-Québec et c'est un peu dommage.
Je n'ai pas lu beuacoup de romans dans ma vie, mais quand même voiçi une sélection bien incomplète:
De Curzio Malaparte deux livres: Kaputt et La Peau
Jonh Steinbeck: Les raisons de la colère, Des souris et des hommes.
Boris Vian: L'écûme des jours
Paul Verlaine: une bonne partie de la poésie de cet illustre fripouille.
Daniel l'anonyme

& a dit…

Ageiev ! Stie, j'avoue. En plus, dans la vraie vie, je l'ai emporté avec moi ! Par contre j'avais pas les mêmes livres qu'aujourd'hui. J'avais pas encore trouvé les Hamsun, ou À L'Agité. Orwell, évidemment. Animal Farm. Uhm. Et aussi 1985 de Burgess. Ou Clockwork. Uhm uhm.

Par contre, je me rends compte que j'ai assez étonnamment oublié mon livre de chevet de la dernière année, qui ne me quittera plus jamais, Oeuvres de Debord. La totale. Même à vélo, je l'emporte.

Dan l'Anonyme voyage léger, justement sans doute pour cette raison ! Je te vois pas partir sans ta siclette, amigo.

Je suis bien content que ça commence à partir dans des directions ! Je lis plus de bédé. Je n'ai pas emporté la Rubrique à Brac, en déménageant. Pourtant, j'ai préservé Le Petit Cirque. Bizarre. Je suppose que c'est psychopop.

Je connais ni Alan Moore ni Chris Ware. Ça donne envie d'y jeter un oeil ! Dis-donc, Gomeux, je réalisais pas que nos préférences étaient tellement similaires ! C'est comme genre... Uhm uhm... En fait, on cherche la même simplicité qui varge, ch'pense. Pis ça, pour ça, pour que ça varge, c'est plutôt rare.


É.

Gomeux a dit…

Je me relis et je me dis que je devrais peut être mettre un dictionnaire dedans ma liste...

Ouais la simplicité. Pas obligé qu'à fesse, chu juste content de la croiser quand ça adonne. Pour ça que je trainerais Carver, tout Céline, Ernie pis Hank. Pask ça adonne pas si souvent que ça qu'on la croise, la simplicité.

ET puis 'nique, j'ai pas lu l'artiste de la famille, j'y verrai, mais je t'avoue que je l'aime mieux quand il est sérieux, le Manu.

Et la privatisation Dan, on s'en parlera entre nous, c'est assez simple finalement. J'essaie de flairer qui finance l'Idem, pis la régie de l'énergie, qui est-ce qui est la dedans, c'est ça qui m'intéresse ces temps ci.

& a dit…

Argh, ma liste d'oublis s'allonge !
Gogol, Rilke, Thompson, Fante ! FANTE, esti ! Ougle. Je débarque Webster. Le sais par coeur, anyway !

'nique a dit…

L'artiste de la famille c'est ce qu'il a écrit de plus sérieux. c'est publié chez Les Rêveurs. pas mal juste dispo chez Fichtre montréalaisement parlant.

Gomeux a dit…

Ooooh, cool, je check ça drette, euh, quand ça adonne.

Gomeux a dit…

Les oublis, les oubliiiis...
"moué j'aime ça la BD, gnagnagna"
Même pas de Franquin, eh, niouf!
donc:
-Franquin: Idées Noires.

Anonyme a dit…

c'est encore une fois Daniel l'anonyme
J'oublais dans mes quelques choix Michel Houellebac et ses romans Plate fforme et Les particules élémentaires. Autrement quand on pars en vélo pour un voyage au long cours, il suffit d'amener par souci de légèreté un seul grand roman avec lequel se retrouver le soir venu seul dans la tente. Il faut alors du sérieux, du costaud: genre Dostoïeveski ou encore Tolstoï.

McDoodle a dit…

Chris Ware: Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth

Par hasard, j'suis tombée là-d'sus à bibli y'a pas si longtemps. J'ai essayé de l'étirer. J'voulais pas que ça finisse. Des tonnes d'émotions... des franchement laides, surtout.

Mek : tu devrais passer voir le génie des alpages.

& a dit…

DOODLE ! On veut TES 75 ! Pas de niaisage. On compte sur toi pour mettre un peu d'intellectualisme icitte, avec tes Calvino et autres jarry ! 'Nique ! Sors-nous la liste ! Come on, les filles ! Come on !

&.

swan_pr a dit…

ahh ok ok. j'te met même les auteurs ;) (et j'épure un peu le propos)

J’y mettrais des Astérix et des Tintin, du Crumb et du Gotlieb, c’est certain!

Et deux ou trois Stephen King, sans honte. Disons... The Talisman, The Gunslinger et The Shinning.

Flash, de Charles Duchaussois.
1984
Fight Club, Chuck Palahniuk (pis p-ê aussi Rant)
American Psycho, Ellis
Koko de Peter Straubb…
Papillon, Henri Charrière
La grosse femme d’à côté, Thérèse pis Pierrette, La duchesse et le roturier de Tremblay
Weavewolrd, Clive Barker
The Big Sleep, Raymond Chandler
Replay de Ken Grimwood
The Bonfire of the Vanities, Tom Wolfe
Le pendule de Foucault, Eco
quelques San-Antonio
L’hiver de force
St-Denys Garneau…
et Walden, Thoreau

et non, j'y serai pas demain. next time, ça me fera plaisir :) (qu'est-ce qui a dans 5 jours?)
P.
x

Manon a dit…

Je veux des livres pour vrai!!! Pour mon projet de biblio-communautaire! Je ne joue pas alors!!

Je boude !

& a dit…

Bienvenue dans le Crachoir, Manon ! Mais ces livres sont pour vrai, voyons ! Tous vrais sans aucun doute ! Et puis allons, joue avec nous ! JOUUEEEE !

&.

& a dit…

Swan ! Merci d'avoir surmonté tes premiers scrupules ! Ahh je vais en chercher quelques uns, voir si je pénêtre des mondes parfumés, machin... Génial, ce concours. Génial. Je m'aime presque.

Pis Thoreau, ouais, un autre oubli. Tsé que Tod Sloane est un sérieux scholar de Thoreau. Dans la nouvelle que j'ai traduite de lui (un extrait de son roman), il aborde le sujet de son héritage intellectuel.

Enfin, c'est bien beau dire "des oublis", mais je vois pas quel Céline enlever de la boîte pour faire de la place. Uhm. Comme c'est sadique. Ou maso. Ça coupe dans le muscle, cet idiot de concours con. Quelle connerie ! Chiotte !


É.

Manon a dit…

euhhh. rien de très complexe.

"l'Histoire sans fin",
"Le meilleur des mondes",
"1984",
"37 2 le matin",
Kek Agatha Christie surtout les "10 petits nègres",
Les Seigneurs des Anneaux
La trilogie des Dames du Lac
Les "Pistolero" et Shinning de Stephen King
L'oeuvre de H.P. Lovecraft
"j'parle tout seul quand Jean Narrache"
"Mademoiselle Liberté"
"Le journal de Bridget Jones" (hihihi, je sors du placard)
"emmanuelle"
"La métamorphose"
"L'étranger"
"Au nom de tout les miens" ... (ma mère tenait à ce que je le lise hihihi j'ai aimé...)


Kek Coups de coeurs récents:

"La langue de Stanley dans le vinaigre"
"Soudain le minautore"
"Une police en stucco foncé"


et on brûle pas Dompierre là! mdr.


J'en suis à combien là !?!?!... Faudrais que j'aille jetter un oeil chez moi aahh lol

La mémoire me manque...

Manon a dit…

Ha ça me reviens aussi...

Les livres des Royaumes Oubliés :

"Drizzt do'Urden" L'elfe noir.

(euh haa)

Tu pourras me pitcher des roches ce soir. Entre 17h et 17h45.

PatB a dit…

Maintenant que toute ma biblio est en ordre, je vais pouvoir m'y mettre.

75?
OK.

J'ai pas lu tous vos commentaires, j'ai pas que ça à faire.

PatB a dit…

Tout ça ensemble ça doit bien faire 75 livres. Pas beaucoup de francophones moi non plus. Et puis le choix était déchirant! (Et puis je suis un peu nul en anglais donc je lis presque tout en traduction. Et faut trouver les librairies anglaises en région, hum?)



La Bible.
Le Yi king.
Andersen : Contes.
Bukowski : L'amour est un chien de l'enfer.
Carroll : Alice.
Céline : Guignol's band.
Ducharme : Hiver de force, Nez qui voque.
Dick : Ubik.
Dostoïevski : L'éternel mari, Carnets du sous-sol, Crime et châtiment.
Fitzgerald : Tendre est la nuit.
Fante : Demande à la poussière, Mon chien Stupide.
Fort : Le livre des damnés.
Frères Grimm : Contes.
Grandbois : Poèmes.
Hébert : Les enfants du Sabbat.
Hemingway : Le jardin d'Eden, Nouvelles complètes.
Kerouac : Big Sur.
King : Carrie.
Leiber : Le cycle des épées.
Henry Miller : Sexus.
Maupassant : La Chevelure et autres contes.
Nodier : Contes fantastiques.
Nin : Journal (en partie).
Poe : Contes.
Rabelais : Oeuvres.
Ray : Malterpuis.
Sartre : Huis clos.
Shakespeare : Oeuvres.
Tchekhov : Oeuvres.
Thériault : Les temps du carcajou.

PatB a dit…

Fuck! j'ai oublié Artaud!

Artaud : Oeuvres.

McDoodle a dit…

Mek, j'ai pas 75 coups d'coeur. J'suis trop jeune pour en avoir autant. Tu l'sais, ça m'prends du temps en finir un. Sauf pour une dizaine, max, que j'ai dévorés. Intello, moé ? Sacré cabronito !

patb : c'est quoi l'utilité de cette phrase, au juste ?
« J'ai pas lu tous vos commentaires, j'ai pas que ça à faire. »

Et ta liste, tu l'as dressée pour qu'on puisse se délecter de ton érudition ?

PatB a dit…

C'était pour le fun. Je n'ai pas "vraiment" d'érudition et secondo pas de temps. So, suck on this.

& a dit…

C'est Louiseville, qui te rend roquet, amigo !
Allez, on bouscule pas les camarades, surtout les dames, c'est inconvenant. Et vulgaire. Et puis, bon. Ces petites salves de grossièreté... Ça nous éloigne de la littérature, dont nous discutions, ce qui n'est pas peu rare.


É.

McDoodle a dit…

Merci de modérer, É. Moi pis ma manie de n'pas faire la différence entre c'qui est une joke ou pas une joke. Patb a trop de livres qui sont à mon goût pour que j'm'en fasse avec ça. Au pire, Patb, ça sera Louiseville contre LaTuque et en temps d'chasse. Sors ta tente qui pue l'sang d'orignal, on va occuper du territoire. Faut se mettre dans le contexte : ce matin, j'ai écouté la première scène de "Full Metal Jacket".

Ça commence drôlement une journée.

Piece.

Anonyme a dit…

Excusez-moi de m'emporter aussi vite, c'est de famille.

x
:-)

PatB

& a dit…

Ne manquez pas bientôt, nouveau amélioré, le Crachoir pour emporter !

Manon a dit…

on va pouvoir avoir un doggybag de ta salive!?!

(ahhh)

Mistral a dit…

Tu modères les commentaires, astheure? On n'a plus le droit d'envoyer sucer les dames impolies?

Faut scraper les romans d'Hemingway, conserver les nouvelles, qui vont durer: ça fera de la place. Même là, son influence est déjà dans le coeur et la plume d'une troisième génération d'écrivains ingrats qui ne le savent même pas.

Comme ça, tu ne retiens aucun écrivain Québécois qui t'ait positivement influencé? Depuis qu'on se connaît, c'est bien la première fois que je te surprends en flagrant délit de mensonge organisé, et tu mens très mal parce que t'es pas habitué.

Sale vieille ordure d'Écossais.

& a dit…

Hello à tous et toutes,

C'est au son du marteau piqueur (ils démolissent l'escalier de Belleville) que je vous écris, avec décalage, gueule de bois et bobos d'avion divers.

Manon, dégueu, cette idée de doggybag.

Christian, salut amigo. Les commentaires sont toujours ouverts grandeur porte d'aréna. Blogspot a peut-être eu un spasme.

Il est toujours possible d'envoyer chier les dames, les meussieurs, ou même les pins douglas, si on a rien de mieux à faire.

Je ne pourrais pas scraper un seul des romans de Hem. Enfin, pas dans un contexte de lecteur. Et c'est ça le contexte ici, le sinistre. Par contre, j'invite tous ceux et toutes celles qui le peuvent, à srcaper tous les romans qu'elles ont envie de scraper. Pour le 75, tu prends évidemment les ceusses dont tu peux pas te passer. Pour lesquels t'as un attachement au-delà de l'objet.

Pour me surprendre en flagrant délit de fiction, pas besoin d'avoir ton légendaire discernement, mais je mettais pas mes influences dans la boîte, mes influences d'auteur, mais vraiment les bouquins que je préfère conserver en tant que lecteur.

Dans la réalité, lors de mon siniste à moi, sans vouloir tomber dans le human interest, j'ai amené tous les livres et les disques des potes, même lointains, même à compte d'auteur, même les pas-dédicacés. J'ai donc dû empaqueter minimum 150 trucs, répartis en deux boîtes. Que j'ai décontaminés un par un avec l'aide de mes précieux amis. Quelques uns saignaient du nez, à la pause. Les braves ! Les valeureux ! Les aimés !

Évidemment, de nombreux auteurs québécois m'ont influencé, présente compagnie incluse. Je pourrais vous dresser une liste, si vous voulez. Je pourrais aussi faire une très longue liste de ceux que j'ai aimé lire. Mais cher Mist, vraiment, j'aimerais pour de vrai connaître ton 75 à toi. Chus certain que tu nous ferais découvrir quelques trucs.


Tendresses, bisous, perçeuses à béton,
&

Mistral a dit…

Mes 75? Pas de danger. Pourquoi pas 53, ou 93? Se soumettre à cet exercice futile fondé sur un chiffre aléatoire, franchement, j'aurais honte.

La seule liste qui compte, pour chacun, n'est pas une liste, car elle ne comporte qu'un titre, un seul ouvrage, UN. L'indispensable.

Soixante-quinze, non mais quoi encore? Deux-cent-trente huit aussi, c'est un beau chiffre.

& a dit…

Moi je trouve ça très bien, la futilité.
Quel est donc ce UN, cher Mist ? Quel est-il donc ? Les paris sont ouverts.

Je prends Melville dans mon pool.

É.

Mistral a dit…

Je sais pas, Éric. Je me suis peut-être trompé. Peut-être qu'un, c'est trop. Ce serait la torture. Peut-être aurais-je du dire tous ou aucun, tout ou rien. Je me connais, je choisirais rien plutôt que trop peu, mais j'ai franchement aucune idée si ce sentiment est partagé.

Es-tu rendu en Gaule à dos de vélographe? J'espère que tu t'en paies une bonne tranche, mon ami.

Méthane Alyze a dit…

Putain les mecs vous êtes en forme!

Doodle a dit…

On peut toujours m'envoyer suçer sauf pour un exercice futile.

Dommage Mist, j'ai manqué ton entrevue à TLEParle. Semblerait que tu en avais dedans, prêt à bondir et tout.. ché pas, j'te connais pas tu sais. Mais j'me suis dit que ça devait venir de toi: Gorillas in the Mist

:)

Mistral a dit…

J'ai bouffé Diane Fossey. Elle en a redemandé. Pour me donner de l'allant, je fermais les yeux et j'imaginais Sigourney.

Prêt à bondir? Je veux même pas deviner le genre de cocotte qui t'a raconté ça. Gorilla indeed. Écoeure un primate tranquille en le piquant avec un bout de bois à travers les barreaux de sa cage, et quand il s'approche d'un coup pour te souffler son haleine dans la face, crie à la rage.

Ah, Sigourney...

Doodle a dit…

Une cocotte parmi tant d'autres, dans une forêt d'épinettes. Une cocote d'amie à moi. Deux mondes mais un monde commun de générosité. Faut pas être fussy.

J'te la souhaite ta Sigourney.
Dream Weaver...

Mistral a dit…

Y a rien de généreux dans ce que cette cocotte t'a dit à mon sujet. Me comparer à un gorille n'est pas généreux. Toi qui le répète sans avoir vu l'émission, tu n'es pas généreuse. La générosité n'est pas l'apanage des femmes. C'est pas parce qu'on est une femme que tout ce qu'on lâche est généreux. Même ton souhait de Sigourney pour moi sent le faux-cul. De générosité, point.

mcdoodle a dit…

Ça shear icitte en crisse. La générosité dont j'parle c'est entre elle et moi. Pis j'ai pris ton bord... eh oui, lèche-cul en plus. La comparaison avec le primate, elle a rien dit à propos de ça. C'est moi qui a fait un jeu d'mot avec la situation, après coup.

J'vas enlever mon doigt de d'là.

Take care.

Mistral a dit…

I always do, Mcdoodle.

Thanks for sticking up for me.

& a dit…

Bon sang... J'étais pas venu icitte depuis un esti de boutte, obsédé par la roule... J'ai manqué ps mal de baston ! Doodle est une rousse à calembours. Toujours des calembours dans ce qu'elle dit. Faut parfois chercher... mais généralement, ça paie.

Je vais devoir faire un autre concours, cette fois des livres à amener à vélo pour rouler pendant des mois. Genre pour un total de 300 grammes... Choix agonisants. J'ai déjà abandonné Stendhal dans un lavoir et Gide sur une terrasse. Après 20 pages, si je suis capable de m'en passer, je laisse. Le poids ! Le poids ! arghg. Je dois délester.

J'aime,
je vous aime, tous et toutes,
de mon mieux,
et je survis à tout,
presque,

&.

& a dit…

Une calembrousse  !!

mcdoodle a dit…

300 grammes sans agoniser ?
La Boétie : Discours de la servitude volontaire.
Je consulte cette galette bien usée le plus souvent possible. Posologie : une page le matin avant d'aller travailler.

Mustangs, quel beau troupeau vous faites !

Tiens, cher É., je tente de remettre la chaîne sur la grosse gear...