Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

jeudi 29 mars 2007

Le Mauvais Siècle 2
Samuel Hamilton Walker

Samuel Hamilton Walker est un héros mythique de la conquête (ou de la perte, selon l'angle de vue) de l'Ouest. Sam survécut aux deux grandes humiliations de la guerre du Texas. Il échappa à la mort au Fort Alamo (en évitant simplement de s'y trouver) et réussit ensuite l'inénarrable en gagnant sa survie lors de la tenue par le général Santa-Ana de la célèbre loterie des bines, au cours de laquelle un prisonnier sur dix parmi un groupe d'évadés repris allait être exécuté. Il s'évada de nouveau et entra pour de bon dans la légende.

En réalité, Samuel Hamilton Walker doit surtout sa grande renommée à la révolution industrielle. Il en fut un des plus grandioses artisans à titre de co-inventeur du Walker-Colt, un des premiers pistolets à répétition, qui connut une popularité indéniable (comparable à celle du iPod aujourd'hui) au pays des braves zé des libres, au milieu du 19e siècle. Il faut admettre que Sam Walker s'y connaissait en pogroms au pistolet. Il avait utilisé à bon escient le Patterson (une des premières versions du revolver Colt) au cours de la campagne d’extermination que le gouvernement des États-Unis mena contre les vilains Seminoles, peuplade agricole, pacifiste et sédentaire, qui avait eu la très impardonnable idée d’habiter la Floride.

Le beau Sam, amateur de castagne, servit ensuite dans la plupart des nobles conflits de l’époque. Il s'illustra, revolver au poing et crinière au vent, au cours de guerres génocidaires contre les Cris, les Comanches, les Kiowas et les Sioux. Il monta en grade, et c’est à titre de Capitaine des Mounted Rifles qu’il alla proposer à Sam Colt, alors pratiquement ruiné, de créer un pistolet répondant à ses exigences de massacreur expérimenté. Les deux Sam partirent en affaires. Le Walker Colt était né. Force est d'admettre que les connexions, déjà à l'époque, faisaient parfois des miracles. Le secrétaire du Trésor de l’époque, Robert J Walker, introduisit notre noble Sam au président Polk, qui fit placer la première de nombreuses commandes de 1000 unités de ces pistolets. Un autre lien familial unissait apparemment Samuel au futur maire de New York William Magear Tweed, membre comme lui de la loge Tammany (sorte de mafia démocrate de l'époque).

Ironiquement, en 1847, c'est avec son révolver de rêve, son précieux Walker-Colt à six coups, que Samuel Hamilton Walker rata un fantassin mexicain armé seulement d'une lance. La grossière pointe de fer de cette hallebarde en bois le transperça mortellement sur le champ de bataille, à Huamantla, au Mexique. Ses descendants s'arrangeront plus sagement pour profiter de la guerre bien à l'abri des égratigures ! Samuel Colt ne manqua pas d'exploiter la mort glorieuse de son partenaire pour exalter les vertus (?) de son pistolet. On raconte que c'est cette arme qui aurait permis à la « civilisation » de soumettre l'Ouest.

La statue de Samuel Hamilton Walker trône au coeur du musée des Texas Rangers, à deux pas du ranch du président Georges Walker Bush, situé à Waco, Texas.





————
Sources :
Les Armes de la Conquête de l’Ouest; Michel LesPart
The Mexican War; K. Jack Bauer, (New York: Macmillan, 1974)
Ranger Walker in the Mexican War; Charles D. Spurlin, Military History of Texas and the Southwest 9 (1971)
Samuel H. Walker's Account of the Mier Expedition; Marilyn M. Sibley, (Austin: Texas SHA, 1978)
Wikipedia : Samuel_Hamilton_Walker

5 commentaires:

gomeux a dit…

J'attends la suite!

& a dit…

Ouf ! Quelqu'un brise la glace !
Ça s'en vient, amigo !

Anonyme a dit…

Super interessant cousin!

Fred

É. a dit…

Eh, Fred ! Ça va ? Content que ça t'intéresse.
:0)

109GTX a dit…

Bien-sùr que ça intéresse...^^
Quelqu'un a dit un jour que Tout est leçon.
Et peut-etre meme que Le Son est tout puisque les fréquences agissent sur la matière.