Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

mercredi 10 août 2005

Chagnon

Anonyme a dit…
Bonjour à tous.Vous allez me dire si je suis hors d'ordre ou pas, mais comme candidat québécois à ce titre passablement convoité, je propose la famille Chagnon au complet, ex grands propriétaires de Vidéo-étron et maintenant à la t^te d'une richissime fondation à l'abri de l'impôt, dont le but nous dit-on est d'investir dans les bonnes causes au Québec. Ce ui leur vaut une présence fréqqquente dans la section gala du journal 'La Pressda'

Nominé par Daniel l'anonyme...

Paul Desmarais

Je suis surpris de ne pas les voir ici mes poulains!

Les Desmarais!

Un argument me vient à l'esprit, tout bonnement, comme ça, j'espère qu'il saura vous convaincre de voter pour eux:

Les pions se placent "subtilement", Charest (mis en poste par Ti-Paul Desmarais) nomme Castongay (employé des Desmarais comme machin-assureur je ne sais trop où et qui ramasse aussi accessoirement son cash en dirigeant des C.A. et en étant actionnaire de compagnie pharmaceutiques ) pour "étudier" la possibilitée de privatiser une partie ou la totalité du système médical.
Pour qu'on comprenne vraiment que notre système actuel ne peut qu'être sauvé via les tickets débourateurs et autre flanflan qui coute des piasses aux malades, les valets de Paulo, les Dubuc et autre Gagnon de la machine Power crap nous répètent aux deux jours que la gratuité n'est plus viable.

C'est vrai que...
Quand même, on a beau dire...
Ouan, ouan, ouaaan.

Asti, c'est ben trop vrai dans le fond, c'est gratisse câlisse, ça peut pas être bon!
Oubliez les Desmarais, moué tou je vote pour moué!
Je suis coupable d'avoir douté d'une équations pourtant si évidente:
Gratis=Pas bon.

Nominé par Gomeux

mardi 9 août 2005

Guy Laliberté

Faudrait d'ailleur songer à le nominer, pour sa propagation de monde qui se promène en tutu en chantant dans des langues inventés sous des chapiteaux jaunes et bleus.
Y a toujours ben des asti de limites.


Nominé par Gomeux,
Secondé emphatiquement par &, dont deux ex ont servi d'objets sexuels à ses astis de party-célébrations de la nostalgie de l'esclavagisme. Une en sculpture dorée (à poil) et l'autre en table à trempettes pour sushis (à poil).